Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco en Dordogne : le pressing Lindois a souffert de l'arrêt du tourisme

-
Par , France Bleu Périgord

Chaque jour, France Bleu Périgord s'intéresse à une entreprise de Dordogne qui fait face à la crise du coronavirus. Ce lundi, gros plan sur le pressing Lindois, de Lalinde, qui reprend du service avec l'arrivée des touristes dans le département.

Un pressing - illustration
Un pressing - illustration © Maxppp - Maxppp

Chaque jour, France Bleu Périgord s'intéresse à une entreprise de Dordogne qui fait face à la crise du coronavirus. Ce lundi, gros plan sur le pressing Lindois de Lalinde, qui reprend du service avec l'arrivée des touristes dans le département.

Sa gérante Kathy Mirailles-Riu reconnaît que cela a été un peu difficile. "Cela a été compliqué, inquiétant surtout. Nos machines ont été arrêtées pendant un mois et demi. L'activité a repris depuis la semaine dernière, on reprend le dessus, mais ce n'était pas simple" dit-elle.

Retour des touristes

"Les touristes reviennent, les gîtes, les petites structures hôtelières, et puis la clientèle que j'ai à l'année", dit la gérante. Quant à l'arrêt des cérémonies privées comme les mariages..."La partie pressing ne redémarre pas à cause du manque de mariages. Donc moins de vêtements à nettoyer. Mais on a confiance. On fait ce qu'il faut pour que tout tourne correctement", ajoute la gérante. 

La relance éco - le pressing lindois

Pendant le confinement, le pressing a même créé un système de livraison des vêtements à domicile. "Ce système a été apprécié, mais il n'a pas été assez suivi. Mais d'entrée on l'avait mis en place. Nous avons aussi reçu des aides gouvernementales, un vrai coup de pouce, rassurant pour la trésorerie", explique Kathy Mirailles-Riu.

Désormais, l'activité a bien repris, mais il a fallu mettre en place des gestes barrières pour récupérer le linge sale notamment. "Il y a des plexiglas évidemment, un sens de circulation du linge, le linge propre est isolé"... Quant au port du masque : "C'est un soulagement, le plexi est une protection, le port du masque en est une autre, on ne reçoit par ailleurs qu'un seul client au magasin", termine la gérante. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess