Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

La "relance éco" : en Mayenne, le département offre des bons d'achat dans des restaurants

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est un nouveau plan d'aide pour soutenir les restaurants et les lieux culturels de la Mayenne. Le conseil départemental déploie à partir du 11 juillet, des bons d'achat dans des restaurants. L'idée ? Vous visitez un site patrimonial et vous bénéficiez de 20€ à consommer dans un établissement.

15.000 bons d'achat dans des restaurants vont être déployés par le conseil départemental de la Mayenne
15.000 bons d'achat dans des restaurants vont être déployés par le conseil départemental de la Mayenne © Radio France - Martin Cotta

"Miam ! La Mayenne à croquer". C'est l'appellation de la nouvelle opération du conseil départemental de la Mayenne. Elle vise à soutenir les acteurs de la restauration et du tourisme après la grave crise du coronavirus, qui n'est d'ailleurs toujours pas finie. En clair : le département va émettre à partir du 11 juillet, 15.000 bons d'une valeur de 20€, à utiliser dans un restaurant mayennais

Pour l'achat d'un billet dans un site culturel ou de loisirs, le visiteur bénéficiera d'un bon à utiliser dans un établissement mayennais, téléchargé au préalable sur le site internet www.miam-mayenne.fr. Parmi les sites culturels référencés dans cette opération, les plus connus évidemment : le château de Lassay, le musée Robert Tatin, le Refuge de l'Arche, mais aussi des lieux moins courus par les touristes : la ferme du chemin à Madré, le Moulin de Thévalles ou encore le Wakepark de la Rincerie. Le conseil départemental de la Mayenne a débloqué 300.000€ pour la mise en place de cette opération. 

Si l'été ne fait que commencer, la crise du coronavirus continue de fragiliser les restaurants et les hôtels mayennais. Depuis le 11 mai, premier jour du déconfinement, les hôtels, pour ne citer, qu'eux peinent à retrouver leur fréquentation habituelle. "On a bien conscience que les clients ne sont pas revenus en hôtellerie" déplore Béatrice Oriaglet, élue à la chambre de commerce et d'Industrie, et hôtelière à Laval. "Dès le début du confinement, on a commencé à revoir tous nos chiffres à la baisse. En juin moi je suis à 50% de mon chiffre d'affaires par rapport au même l'année dernière". 

Une bouffée d'air 

Les bons d'achat de 20€ pour les restos, après la visite d'un site patrimonial vont soulager les professionnels salue Éric Jouanen, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de la Mayenne. Même si la situation économique reste très fragile. "Certains de mes collègues n'ont fait que 2.500€ de chiffre d'affaires au lieu de 180.000 ! Le problème c'est que vous avez des gens qui sont encore en télé-travail, qui sont encore en visio. J'espère que tout redémarrera un peu plus en septembre" explique t-il. Mais d'après lui, les établissements ne se remettront pas totalement de la crise sanitaire avant l'année prochaine au moins. "Pour les "petits" c'est encore plus compliqué car au lieu de faire 30 couverts, ils en font 20 ou 25. Donc il y a toujours ces cinq couverts qui ne viennent pas et qui permettent de prendre un apprenti à la rentrée par exemple, ou d'avoir d'autres projets comme celui-là. Il faut rester solidaire" déclare le patron du restaurant gastronomique La Bastide d'Elva à Changé.

Un contrat de confiance 

Pour soutenir les acteurs de la restauration et du tourisme, le conseil départemental lève donc 300.000 euros.  Il faut maintenant inciter les consommateurs à revenir sur les lieux culturels et autour d'une bonne table estime Joël Balandraud le président de Mayenne Tourisme. "On se fait du bien à deux niveau avec cette opération : psychologiquement on se remet en position de redémarrage, on dit aux gens de venir et ils vont venir car le bon d'achat est offert" dit-il. Car l'économie c'est bien sûr des chiffres mais aussi de la confiance. 76 restaurants et 38 sites touristiques participent pour l'instant à l'opération "Miam ! La Mayenne à croquer". Les restaurants qui y participent s'engagent en plus à ce que 30% de leurs produits soient issus de l'agriculture locale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess