Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

La "relance éco" : en Mayenne, les Restos du cœur peuvent compter sur les Mayennais

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

Malgré la crise sanitaire et le confinement, les Restos du cœur ne se sont jamais arrêtés en Mayenne. Bien au contraire.

Mesures sanitaires obligent, il faut venir chercher son panier à l'extérieur du centre de distribution des Restos du cœur de Laval.
Mesures sanitaires obligent, il faut venir chercher son panier à l'extérieur du centre de distribution des Restos du cœur de Laval. © Radio France - Sarah Saltiel-Ragot

Les Restos du cœur ont continué leur activité pendant la crise mais le virus les a forcé à s'adapter. La Covid-19 touche particulièrement les personnes âgées. Or, de nombreux bénévoles sont des retraités dans l'association. Impossible de leur faire courir de tels risques sanitaires. Il a donc fallu se réorganiser. 

"Est-ce que je vais avoir des bénévoles ?" C'est la première question qui s'est posée au début de la crise pour Odile Leclerq, présidente départementale des Restos du cœur. Pour y répondre, les Mayennais ont été au rendez-vous. Beaucoup de volontaires ont proposé leurs services à la protection civile, en contactant directement l'association ou à travers leur service civique. "Cela nous a permis de remplacer les bénévoles qui ne pouvaient pas venir," poursuit Odile Leclercq. C'est ce qu'a fait Carla Do Nascimento qui "n'avait rien à faire alors autant aider une association. " 

Aux aides publiques qui sont arrivées depuis, se sont ajoutés des dons explique la présidente : "C'est vrai qu'en Mayenne, il  y a des particuliers qui ont fait  des dons en fonction de leurs capacités financières." 

Les Restos du cœur face à une crise sociale

Une solidarité précieuse car les besoins n'ont pas disparus pendant le confinement. C'est ce qu'a pu constater Fabienne Maignan, co-responsable du centre de distribution de Laval : "On a retrouvé des familles qui n'étaient pas venues depuis 2016 ou 2017." Des personnes dont l'activité professionnelle a été interrompue par l'épidémie. 

Les Restos du cœur ne désemplissent pas avec le déconfinement et ils s'attendent au contraire à une augmentation de la fréquentation à la rentrée. "On nous annonce qu'il va y avoir des licenciements, une crise économique..." déplore  la présidente départementale. Face à cette situation, l'association renouvelle son appel fréquent au dons qui la font vivre et aux bénévoles car Odile Leclercq en est convaincue, les bénévoles âgés qui ne peuvent plus aider pour préserver leur santé, ne reviendront pas. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess