Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La "relance éco" : à Caen, Petits-fils multiplie ses aides aux grands-parents

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

L'agence de service à la personne Petits-fils, tout juste ouverte dans le parc Athéna de Saint-Contest près de Caen profite de la crise pour développer son activité. Face au besoin croissant d'auxiliaires de vie expérimentées, l'agence compte bien multiplier ses recrutements.

Petits-Fils: Auxiliaire de vie au service des grands-parents
Petits-Fils: Auxiliaire de vie au service des grands-parents - Philippe Treguer

Tout le monde ou presque s'est déjà retrouvé un jour confronté à la perte d'autonomie d'un proche. C'est le point de départ de cette franchise, spécialisée dans l'aide aux grands-parents. Faute de trouver des auxiliaires de vie compétentes, et avec de l'expérience, deux petits-fils ont décidé de créé leur propre entreprise en 2007. 

Petits-Fils
Petits-Fils - Philippe Tréguer

Depuis le réseau baptisé "Petits-fils" fait travailler 3300 auxiliaires de vie qualifiées, uniquement dans l'aide aux Papi et Mamie et ouvre des agences quasi chaque mois. Il en existe 120 en France. Voilà pour l'origine du nom...  6 agences ont vu le jour en Normandie dont deux à Caen. Et à la tête de celle tout juste installée au nord de Caen, sur la commune de Saint-Contest: Philippe Tréguer.

Une toute jeune agence impactée par le confinement mais qui a poursuivi ses activités

Philippe Tréguer a ouvert une semaine à peine avant le confinement. Pas idéal pour lancer une affaire, même quand on bénéficie de l'appui d'un réseau.. Par chance il avait effectué une grosse partie de ses recrutements en amont. 

Une vingtaine d'auxiliaires, diplômées fortes d'une expérience d'au moins trois ans. Parmi elles, des infirmières, aides soignantes ou autres professionnelles en Ehpad  reconverties.

Et malgré la pandémie, toutes ont accepté de se lancer. Et les familles après avoir été rassurées sur leurs compétences et les mesures sanitaires mises en place par Petits-fils ont ouvert leurs portes. La PME a ainsi pu venir en aide à des personnes sortant d’hospitalisation en urgence au tout début du confinement, en leur trouvant en 24 heures des auxiliaires de vie en mesure d’intervenir chez elles.

Et la demande a augmenté très rapidement !

Les personnes âgées sont une population à risque d'autant plus pendant cette épidémie du coronavirus. Et la consigne, plus encore pour elles que pour les plus jeunes, est de limiter les sorties et d'en recevoir le moins possible . Il faut aussi savoir que Neuf Français sur dix veulent vieillir chez eux. Mais rester chez soi suppose de pouvoir s'appuyer sur une aide pour les gestes du quotidiens, comme faire les courses ou entretenir son logement, préparer les repas ou les accompagner en promenade. Des auxiliaires de vie disponibles 24 heures sur 24, 7 jours / 7.

Petits-fils Caen
Petits-fils Caen - Philippe Tréguerr

En trois mois, plus de 400 heures d'intervention ont été assurées

Et le bouche à oreille semble bien marcher remarque le dirigeant, avec des nouvelles demandes en cours. 

Avec donc des objectifs de développement ?

Déjà celui de continuer les recrutements. Depuis le déconfinement, Philippe Tréguer a pu recevoir une auxiliaire de vie candidate à l'embauche, dans son agence restée fermée jusqu'au 11 mai. Un entretien respectant bien évidemment tous les gestes barrières et distances sociales imposées. De nouveaux entretiens vont suivre car l'objectif de ce chef d'entreprise est d'embaucher 55 auxiliaires sur trois ans, et plus rapidement trois personnes pour travailler en agence.

Il n'est pas inquiet, car les besoins sont importants, d'autant plus dans ce secteur du service d’aide à domicile sur-mesure pour les personnes âgées.

Ecoutez l'interview du dirigeant de Petits-Fils, Philippe Tréguer

La relance éco, à retrouver chaque matin à 7h15 sur France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu