Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La "relance éco" en Normandie, à Mondeville le spécialiste du filet produit des masques et filets filtreurs

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)
Mondeville, France

Confronté à la crise du Covid, le fabricant de filets (à provisions, porte-bébé ou hamac) installé à Mondeville, s'est lancé dans la fabrication de masques. Un marché qui a conduit ses dirigeants à imaginer une nouvelle production: des filets filtreurs, pour récupérer les masques jetables.

Usine Filt à Mondeville (Calvados)
Usine Filt à Mondeville (Calvados) - Filt

A l'annonce du confinement, Jean-Philippe et Catherine Cousin, les dirigeants de Filt étaient surtout  préoccupés par l'inauguration très officielle prévue en  avril de leur nouvelle usine construite à Mondeville. Une inauguration censée marquer les 160 ans du fabricant de filets, ceux que l'on utilise pour ranger nos provisions quand on fait le marché , ou les filets porte- bébé, produits phares de Filt et les hamac et filets pour les différentes pratiques sportives. 

Filet Filt
Filet Filt - Filt
Filets poprte-bébé
Filets poprte-bébé - Filt

Mais le 17 mars tout s'est arrêté . "Un coup de massue" se souvient Jean-Philippe Cousin. Mais le choc ne va pas durer, trois jours plus tard l'activité reprends, avec une autre production: des masques de protection.

Il a fallu tout apprendre, coudre des filets et coudre des masques ça n'est pas le même métier

Il faut respecter des règles dans la coupe, l'assemblage et les coutures. Ils sont trois au départ à travailler sur le projet: les deux dirigeants et une couturière. Et pour parvenir à des produits homologués, le couple Cousin va faire des recherches et investir dans de nouvelles machines, plus adaptées. Pari gagné puisqu'ils parviennent à mettre au point des masques très filtrants, lavables 50 fois. Un marché qui se développe vite et qui conduit à l'embauche de 11 couturières qui travaillent désormais dans un atelier dédié . 

Aujourd'hui 1500 masques sont fabriqués chaque jour pour un total de 30.000 pièces. Mais les dirigeants ambitionnent d'en confectionner 50 à 60.000 autres Des masques dont quelques exemplaires ont été envoyés en Californie et en Suède.

Filt Mondeville
Filt Mondeville - Filt

Dans le même temps,  les commandes de filets qui dataient d'avant le confinement ont pu être livrées, non sans difficultés parfois.  Des filets livrés au Japon, en Russie ou aux Etats-Unis

Pour fabriquer leurs masques et les distribuer, Jean-Philippe et Catherine Cousin ont misé sur le local. "Comme nous sommes à l'international, le local pour nous c'est la France, explique Jean-Philippe Cousin.

Les deux dirigeants se sont rapprochés de plusieurs entreprises dans le Nord, en région Rhône-Alpes et bien sûr en Normandie comme Fantex à Flers pour les élastiques, les  établissement Thierry à ifs pour la coupe,  ou encore l'Esat de Colombelles pour l'emballage.

Un marché du masque sur lequel Filt rebondit pour créer une nouvelle production

La création de filet pour filtrer les égouts ou les rivières.   Car avec l'utilisation des masques jetables, fabriqués en polypropylène, apparaît un nouveau phénomène qui préoccupe déjà les défenseurs de l'environnement : de nombreux masques sont jetés n'importe où, dans les caniveaux, le long des routes ou sous des bancs. 

Alors forcément les fabricant de filets durables y voient une nouvelle opportunité de produire utile. Un nouvel atelier , dédié à cette fabrication de ces filets filtrants devrait donc bientôt voir le jour. Ce qui fait dire à Jean-Philippe Cousin que le nouveau bâtiment toujours pas inauguré pourrait bien être agrandit: passant de 2400 à 3000 mètres carré d'ici 12 a 18 mois. 

De nouveaux clients ont fait appel à Filt.

Profitant du confinement, quelques clients ont concrétisé les échanges entamés avant la crise. Mais le couple Cousin attend maintenant surtout de savoir si le Salon Maison et Objet, prévu en septembre prochain à Paris se tiendra ou non. C'est pour eux un rendez-vous majeur pour la lisibilité de leur entreprise, sa communication et donc ses ventes. Ce qui fait dire à Catherine Cousin: 

Ce covid ca remue la pulpe, ça va nous obliger à bouger, à revoir notre communication et peut-être, être encore plus conquérants.

Jean-Philippe Cousin mise sur de nouveaux filets filtreurs de masques jetables

La relance éco, c'est chaque matin à 7H15 sur France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess