Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La "relance éco" en Normandie, la production de savon et gel hydroalcoolique explose chez Cosmesoap à Falaise

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)
Falaise, France

Se laver les mains au savon ou au gel hydroalcoolique, des gestes devenus naturels depuis le début de la crise du Covid. A Falaise, l'usine des Laboratoires Gilbert-Groupe Batteur, Cosmesoap a dû embaucher pour soutenir sa production en hausse de savons et autres gels hydroalcooliques.

Laboratoires Gilbert Hérouville-Saint-Clair
Laboratoires Gilbert Hérouville-Saint-Clair © Radio France - Nolwenn Lejeune

Les messages dans les médias nous le rappellent chaque jour,  il faut penser à bien se laver le mains et les désinfecter avec du savon ou du gel-hydroalcoolique. A Falaise, l'usine Cosmesoap où travaillent 45 personnes, a vu son rythme de production fortement progresser. Plus  40%    par exemple pour les savons solides. Une nouvelle ligne de remplissage de flacons, dédiés au gel hydroalcoolique a même été ouverte.

Il a aussi fallu renforcer les équipes 

Entre 25 et 30 intérimaires ont été embauchés uniquement pour ces fabrications. A falaise la production de savon représente près de 80% de l'activité; Les trois lignes de production des savons solides sont passées au rythme de 3 fois 8 heures . La nouvelle ligne de remplissage de flacons crée il y a plusieurs mois, mais qui n'avait pas été lancée a été dédiée au gel hydroalcoolique pour différents formats de flacons de 300 ml ou 1 litre

Flacons de gel Hydroalcoolique Laboratoires Gilbert
Flacons de gel Hydroalcoolique Laboratoires Gilbert © Radio France - Nolwenn Lejeune

Si au départ en mars ce sont surtout les petits flacons , format poche qui étaient les plus demandés par les particuliers, depuis le déconfinement, la production de plus gros contenants s'est développée:  300 ml et 1L, plus particulièrement destinés aux entreprises ou commerces. Et l'ensemble du groupe ne cesse d'innover pour répondre à la fois à la demande et aux problèmes d'approvisionnement en flacons de conditionnement. C'est ainsi qu'ils ont mis au point un tube de 75 ml sous la marque Bactidose contenant du gel .

Alors forcément Cosmesaop comme les autres usines des Laboratoires Gilbert-groupe Batteur ont aussi appliqué en interne les gestes barrière 

La sécurité et la protection sanitaire font partie du quotidien pour l'ensemble des salariés du groupe. Les règles en vigueur y sont très strictes et avec la pandémie il a juste fallu confirmer: en imposant le masque pour tous, en doublant la surface de certains espaces  comme les lieux de restauration et en mettant à la disposition de tous, des distributeurs de gel ou solution hydroalcoolique. L'entreprise a même offert des  flacons à tous ses salariés titulaires ou intérimaires et leurs familles afin de prévenir tout risque de contamination.

Certains secteurs du groupe sont plus en difficultés

Cela concerne par exemple la cosmétique avec la fermeture des instituts de beautés, spa et centres de thalassothérapie. Même si certains s'apprêtent à rouvrir, la vente des produits dédiés au secteur a fortement chuté à l'avantage des produits liés aux gestes barrière. Un marché du savon et du gel hydroalcoolique qui, selon le directeur général adjoint du laboratoire Gilbert, Dominique Lecomte, devrait constituer une demande très forte encore jusque fin juin et bien au delà. La production actuelle est pour l'heure planifiée jusque fin décembre. Car hors vaccin, le lavage et la désinfection des mains et autres supports restent pour l'instant la principale manière de lutter efficacement contre le virus.

Ecoutez Dominique Lecomte, directeur industriel et directeur général adjoint des Laboratoires Gilbert

La Relance éco, c'est chaque matin à 7h15 sur France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu