Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Relance éco en Normandie : Unicuir, spécialiste du traitement des peaux gagne de nouveaux marchés

Carentan, Carentan les Marais, France

L'une des plus anciennes usines de Carentan, l'une des plus méconnue aussi, se développe encore pour préparer l'avenir. Il s'agit d'Unicuir. L'entreprise est spécialisée dans la préparation des peaux de vaches qui sont ensuite utilisées par l'industrie du luxe.

Le président de Région Hervé Morin est venu visiter le nouveau bâtiment de l'usine Unicuir construit avec l'aide de la collectivité.
Le président de Région Hervé Morin est venu visiter le nouveau bâtiment de l'usine Unicuir construit avec l'aide de la collectivité. © Radio France - Benoît Martin

Dans le secteur du traitement des peaux de vaches, Unicuir est l'un des leaders. L'entreprise familiale compte le rester et vient de construire un bâtiment ultra moderne et mécanisé pour améliorer sa productivité et être en capacité de traiter plus de peaux. Un investissement de 3,5 millions d'euros décidé par Philippe Lerouge, celui qui a fondé la société il y a plus de 30 ans. "J'étais salarié dans le groupe qui détenait cette affaire, et a décidé de fermer en 1985. J'ai décidé de racheter. Depuis, nous faisons de la prestation pour les grands groupes. Nous préparons les peaux et les revendons." 

Etre en mesure d'absorber de nouveaux marchés

Entre le négoce et la prestation de service, ce sont quelque 10 000 peaux de vaches et de veaux qui sont préparées chaque semaine pour les clients d'Unicuir. Des clients justement, l'entreprise en a de nouveaux, notamment l'abattoir de Quermené en Bretagne. Il fallait être en mesure de répondre à la charge de travail que ça représente, d'où l'investissement dans le bâtiment précise la directrice adjointe de l'entreprise, Alexandra Lerouge, qui n'est autre que la fille du fondateur. "L'idée c'est de soulager nos équipes en produisant mieux et plus. Nous allons aussi surement embaucher des salariés en mesure d'utiliser le nouvel outil industriel."  

Ce sont plusieurs milliers de peaux de bovins en provenance des abattoirs qui sont traitées chaque semaine dans l'usine d'Unicuir.
Ce sont plusieurs milliers de peaux de bovins en provenance des abattoirs qui sont traitées chaque semaine dans l'usine d'Unicuir. © Radio France - Benoît Martin

L'entreprise est classée et à proximité de zones d'habitations. En conséquence, le plus grand soin a été apporté pour éviter toutes les nuisances. Avec une 20e de salariés, Unicuir compte préserver son statut de leader dans cette activité peu connue, et toujours sans faire de bruit.

La relance éco : la région Normandie soutient l'ambition d'Unicuir

Retrouvez la Relance éco chaque matin à 7h15, sur France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess