Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : "les gens reviennent acheter du foie gras" dit le patron des "Fleurons de Samatan" (Gers)

-
Par , France Bleu Occitanie

La relance éco en Occitanie, c'est chaque matin sur France Bleu Occitanie. Ce vendredi 15 mai, Delphin Guillaumey, patron des "Fleurons de Samatan", producteur de canards dans le Gers, raconte comment son entreprise tente de faire face à la crise du Covid-19.

Boutique des Fleurons de Samatan, dans le Gers
Boutique des Fleurons de Samatan, dans le Gers - Office de tourisme du Gers

Chaque jour, un chef(fe) entreprise de l'ex Midi-Pyrénées raconte à France Bleu comment il (ou elle) a vécu le confinement et comment il aborde le déconfinement lié au covid-19. Ce vendredi, Delphin Guillaumey, directeur des"Fleurons de Samatan",(rachetée en 2007 par la coopérative gersoise Vivadour) qui abat et transforme 500.000 canard gras par an était notre invité. 

Depuis 40 ans, cette entreprise qui emploie 35 salariés commercialise ses produits sous la marque "canards du Gers" -qui bénéficient de l' IGP- et a une boutique de vente directe dans la ville considérée comme la "capitale du foie gras".

"Les clients reviennent"

Le confinement n'a pas trop perturbé le travail de l'entreprise, détaille Delphin Guillaumey."Les canards sont planifiés de longues semaines à l'avance, on a continué grâce aux salariés à travailler quasi normalement, mais sur la partie commerciale directe, les ventes se sont effondrées. On a perdu plus de 70% d'activité de notre boutique. Heureusement, les grandes surfaces ont conservé les opérations avec nous, elles ont tenu leurs commandes. Mais globalement cela a été compliqué."

Et que change le déconfinement ? "Sur Samatan (dans le Gers donc), zone de chalandise, les gens reviennent, on revoit les consommateurs dans notre boutique, et on met en place des promotions pour qu'ils puissent transformer du foie gras encore en cette période. Et on aura du magret dans les prochaines semaines", explique Delphin Guillaumey.

Enfin, concernant les annonces d'Edouard Philippe, le Premier ministre, qui a annoncé que les Français pourraient partir en vacances en juillet en août mais sans dire si la limite des 100 km serait ou pas modifiée, Delphin Guillaumey réagit : "Cela nous rassure mais on espère que les touristes pourront venir de toute la France, même de l'espace européen, car un tourisme purement gersois serait moins intéressant sur la vente de foie gras." 

"La relance éco" en Occitanie, à écouter à 7h15 sur France Bleu

Réécouter l'interview de Delphin Guillaumey des "Fleurons de Samatan" :

Delphin Guillaumey, des Fleurons de Samatan, invité de France Bleu Occitanie ce vendredi 15 mai

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu