Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : encore convalescent, le groupe Bastide pourrait embaucher d'ici peu

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Après avoir revu sa stratégie durant le confinement, le groupe Bastide est aujourd'hui convalescent. Un déconfinement avec des stocks importants à écouler et en même temps une notoriété bien plus forte. Et le groupe Bastide, 2.800 salariés dont 500 autour de Nîmes, envisage de nouvelles embauches.

Le siège de Bastide à Caissargues et, devant, la 4L fourgonnette historique, celle des premières livraisons lors de la création de Bastide en 1977
Le siège de Bastide à Caissargues et, devant, la 4L fourgonnette historique, celle des premières livraisons lors de la création de Bastide en 1977 - Bastide groupe

"Nous sommes spécialisés dans la prise en charge des malades chroniques à domicile : apnée du sommeil, diabète, des cancers. Durant l'épidémie, toutes ces activités se sont mises à l'arrêt intégral". Vincent Bastide, le directeur général du groupe Bastide médical a dû réagir, et vite : "Le groupe s'est recentré sur la fourniture de respirateurs, de masques, de gants, de blouses. Le groupe en a été très perturbé, notre trésorerie a été mise à très forte contribution. Aujourd'hui, notre groupe est convalescent.

Un changement de stratégie pas évident

Vincent Bastide le reconnaît : "La démarche a été assez stressante car nous achetions des masques en Chine qu'il était difficile d'acheminer en France quand le ministre de la Santé déclarait qu'il était inutile d'en porter. Mais on a pris ce tournant, car on était convaincu qu'il fallait en passer par là." Et aujourd'hui, même s'il reconnaît avoir des stocks importants à gérer, et donc de l'argent immobilisé, il se félicite de ce choix, le déconfinement s'annonce moins périlleux que le confinement.

Une notoriété en nette hausse

Et Bastide médical s'est mis à la pub télé, des spots achetés beaucoup moins cher durant ce confinement. Résultat : "De 100 commandes/jour, notre site de vente en ligne est passé à 10.000 à son pic. Nous n'en sommes plus là maintenant, mais c'est aujourd'hui cinq à six fois plus qu'avant le Covid-19. Notre notoriété s'est considérablement renforcée, élargie durant cette crise sanitaire. Le déconfinement s'appréhende pour nous plutôt favorablement.

Une inscription dans la durée

Et déjà, même s'il faut attendre encore un peu, attendre une certaine stabilisation, des embauches sont prévues : "À très court terme, il pourrait y avoir création d'une dizaine d'emplois dans les services de vente en ligne" dit Vincent Bastide.  Et le groupe va même réorganiser cette vente en ligne : "On avait un seul site de vente en ligne pour les professionnels et les particuliers. Post-Covid, il y aura deux sites, un pour les professionnels, un autre pour les particuliers. C'est la résultante du passage au travers de cette crise sanitaire."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu