Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : "On est encore loin du bouillonnement" dans l'hôtellerie à Marseille

-
Par , , France Bleu Provence

Les hôteliers et les restaurateurs retrouvent un peu le sourire depuis quelques jours avec la réouverture des établissements, même si la reprise se fait pour l'instant dans la douceur. Ils misent beaucoup sur le début d'été pour rattraper le pertes liées au confinement.

Hôtel La Résidence du Vieux-Port, à Marseille
Hôtel La Résidence du Vieux-Port, à Marseille © Maxppp - Valérie Vrel

Comme une bouffée d'oxygène. La réouverture des hôtels et restaurants fait du bien au moral des gérants, qui depuis deux mois et demi ne pouvaient plus travailler à cause du confinement lié à l'épidémie de Covid-19. Les portes sont donc à nouveau ouvertes mais les clients pas encore très nombreux

C'est une reprise en douceur que vivent les professionnels à Marseille : 30% à 40% du taux d'occupation des tables dans la restauration. Sur le Vieux-Port, l'OM Café affiche un taux de remplissage de 45%. Même constat inquiétant à la brasserie voisine, Les Templiers, qui n'a reçu que 43 clients le jour de sa réouverture. 

Que dire des hôtels qui retrouvent une clientèle plutôt prudente ? Quinze chambres réservées au Carré Vieux-Port contre les 60 ouvertes à la réservations. Arnaud Payet, le directeur de l’hôtel La Résidence du Vieux-Port et propriétaire de l'hôtel du Joli bois à Cassis, est soulagé mais aimerait voir davantage de monde dans son établissement : 

"On est au balbutiement de la reprise. C'est le jour d'après. Rien ne sera comme avant, mais on reste très positif. Depuis une semaine, on sent un frémissement des réservations, même si on est encore loin du bouillonnement."

À cette période de l'année, le taux d'occupation des hôtels à Marseille est habituellement de 80 à 90%. Les professionnels pointent l'absence des touristes et en particulier des Américains. 

"Les Américains représentent la première clientèle étrangère à Marseille. Ils ne seront pas là cette année. Ce sera peut-être compensé par les vacanciers français. Nous ne savons pas vraiment. Mais nous sommes prêts à accueillir tout le monde dans le respect des normes sanitaires."

Les congrès et autres salons n'ont pas encore rouvert et le télétravail n'incite évidemment pas non plus à un retour à la normale en ce qui concerne la restauration. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu