Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : le pastis forézien, le vrai pastis de Chalmazel !

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Chalmazel, France

Le pastis forézien, c'est le produit phare de la Source Distillerie installée à Chalmazel dans la Loire. En à peine neuf mois d'existence, la boisson anisée représente déjà 60% de leurs ventes. Et depuis la réouverture de la distillerie début juillet après le confinement, les ventes explosent !

Félix Groizard, l'un des deux fondateurs de la Source Distillerie à Chalmazel, a lancé le pastis forézien l'automne dernier.
Félix Groizard, l'un des deux fondateurs de la Source Distillerie à Chalmazel, a lancé le pastis forézien l'automne dernier. © Radio France - Julien Gonzalez

"La relance éco", qui s'intéresse chaque jour à un acteur économique de notre région en cette période de déconfinement, est ce lundi 3 août aux côtés de la Source Distillerie à Chalmazel (Loire) dans les monts du Forez. Les deux fondateurs de cette entreprise ont lancé à l'automne dernier le pastis forézien et la boisson anisée fait un tabac ! 

La relance éco sur le pastis forézien à Chalmazel avec Félix Groizard

Et pourtant, lancer du pastis à plus de 400 km de Marseille, qui plus est dans des montagnes, il y a quelque chose du pari fou. Mais à écouter Félix Groizard, l'un des deux créateurs du pastis forézien, ce défi a été bien pensé et bien préparé.

Nous on a nos petites plantes qui sont secrètes et on va continuer d'animer ce mystère autour du pastis forézien ! 

« Tout le monde nous fait remarquer qu'on est pas à Marseille mais bon à un moment donné, pourquoi pas ! On ne voulait pas faire de la bière, on a déjà plein de copains qui en font, là à côté. Donc on s'est dit non : il faut qu'on crée un produit qui n'existe pas sur le massif. Donc on a foncé sur le pastis forézien, on a bossé pendant plus d'un an sur la recette, sans pour autant en faire un pastis trop atypique et trop différent des plus grands qui sont les plus connus mais voilà, nous on a nos petites plantes qui sont secrètes et on va continuer d'animer ce mystère qui se passe autour de ce produit ». Un pari fou qui marche, grâce au mystère donc mais aussi à la quête du produit local. Et c'est très vite devenue une success story pour Félix Groizard et son associé Florent Augay : le pastis forézien n'a même pas un an d'existence et il représente déjà 6000 bouteilles sur les 10 000 produites. 

Depuis sa sortie en octobre, le pastis forézien représente plus de 60% des ventes totales sur nos volumes globaux. 

« Depuis trois ans d'existence, on avait commencé avec des vins de gentiane, on avait lancé ces produits par rapport à nos choix, aujourd'hui, au bout de trois ans, on a une quinzaine de produits. Depuis la sortie en octobre dernier du pastis forézien, en 9 mois donc, il représente plus de 60% des ventes totales sur nos volumes globaux donc on ne sait pas dans trois ans où on en sera mais si ça se trouve le pastis ce sera peut-être 80% de nos ventes et ça l'avenir nous le dira ! » Et pour répondre à la demande croissante, la Source Distillerie a investi pour produire plus et plus vite et a développé son marketing avec des verres à la griffe de la marque. Résultat : à peine rouverts début juillet, Félix Groizard constate avec plaisir que ses bouteilles de pastis s'arrachent !

On risque de faire x 4 ou x 5 sur notre chiffre d'affaire malgré le confinement par rapport à notre deuxième année ! 

« Par semaine aux particuliers on doit vendre une vingtaine de cartons... mais les magasins, par contre c'est x 10, ça doit être 200 cartons qui partent là actuellement avec l'été ! Et par rapport au prévisionnel, on visualise que cette année on risque de faire x 4 ou x 5 sur notre chiffre d'affaire malgré le confinement par rapport à notre deuxième année donc voilà notre troisième année d'existence risque d'être plutôt pas mal ». Les inventeurs du pastis forézien veulent maintenant agrandir leur périmètre de ventes... au-delà du Roannais et du bassin stéphanois notamment. Même s'ils l'avouent en rigolant : ils ne sont pas encore prêts à concurrencer le pastis 51 ou le Ricard.

On va viser des gros secteurs touristiques comme Annecy, Lyon... des coins où il y a du monde !

« Marseille, on ne va pas y aller tout de suite, on va leur laisser encore un peu de gloire et puis on ira après pour implanter nos produits. On va plutôt viser des gros secteurs touristiques comme Annecy, Lyon... des coins où il y a du monde ! » Et la petite entreprise de ces deux créateurs va s'agrandir : deux apprentis vont les rejoindre cet automne et si le succès continue, ils espèrent bien pouvoir encore recruter.

________________________________

France Bleu Saint-Etienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess