Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : ExplorJob, l'association grenobloise qui facilite l'insertion professionnelle

-
Par , France Bleu Isère

En avril, une association grenobloise a lancé une plateforme, permettant à des jeunes ou à des personnes en reconversion professionnelle de contacter des professionnels qui exercent le métier qui les intéresse. Le président d'ExplorJob est l'invité de la relance éco.

Philippe Saunier-Plumaz est le président de l'association ExplorJob. Il est l'invité de la relancé éco de France Bleu Isère.
Philippe Saunier-Plumaz est le président de l'association ExplorJob. Il est l'invité de la relancé éco de France Bleu Isère. © Radio France - Marion BOTHOREL

Lancé le 29 avril, la plateforme d'ExplorJob a aidé plus d'une personne dans sa recherche d'emploi pendant le confinement. Des jeunes qui se sont retrouvés sans perspectives avec la crise du COVID19 mais aussi des lycéens qui n'ont pas pu s'informer lors de journées portes ouvertes annulées. Sans oublier, des actifs qui se rendu compte que leur métier ne leur convenait plus, une fois confinés. Aujourd'hui, 500 professionnels sont disponibles, en un clic de souris, pour répondre à leurs questions grâce à l'association ExplorJob. Son président, Philippe Saunier-Plumaz, était l'invité de la relance éco ce vendredi matin. 

Ecoutez Sandra qui a bénéficié de l'aide d'une professionnelle pour avancer dans son projet de reconversion, grâce à ExplorJob.

Racontez-nous ce projet ?

Le principe est de permettre à quiconque qui s'interroge sur son avenir professionnel de se renseigner sur un métier en rencontrant un professionnel qui l'exerce. Concernant les demandeurs, qu'on appelle, nous les Explorateurs, cela peut être des jeunes (à partir de la 3ème et jusqu'à la fin de leurs études) mais aussi des demandeurs d'emploi et puis toutes les personnes qui se posent des questions concernant leur avenir professionnel. 

Vous avez lancé votre plateforme le 29 avril, pendant le confinement. Est-ce que c'était le bon moment ?

On a eu une affluence assez forte, en particulier des personnes qui ont réfléchi pendant le confinement sur leur avenir professionnel et qui ont envie d'en changer. Un autre public : les jeunes, notamment ceux qui sont en recherche de stage ou d'alternance et qui rencontrent en ce moment de grosses difficultés. A cause de leur manque d'expériences, on peut craindre que leurs difficultés ne vont aller que en s'accroissant... 

ExplorJob permet de faire du "micro-engagement". Je crois que c'est un devoir de chacun de les accompagner : vous êtes professionnels, vous pouvez accepter de prendre une heure de votre temps pour expliquer votre métier et ainsi devenir, un professionnel inspirant. 

Aujourd'hui, quatre mois après la création d'ExplorJob, est-ce que vous êtes satisfait des premiers résultats ?

Oui, on est satisfaits car on a plus de 500 métiers qui sont proposés sur notre plateforme. Des entreprises implantées dans la région s'en sont saisies notamment Schneider Electric, qui est l'un des partenaires de notre projet avec des collectivités territoriales. Les dirigeants d'entreprises ont aussi compris ce que nous pouvions leur apporter. Par exemple, ça peut leur permettre de détecter des talents dont ils n'auraient pas eu connaissance autrement. 

Depuis le 29 avril, il y a eu plus de 200 échanges avec des professionnels. Notre succès sera proportionnel au nombre de métiers que l'on pourra proposer. Je lance donc un appel à plusieurs métiers : il nous manque par exemple des pompiers, et pas seulement ceux qui éteignent le feu... Tous les métiers reliés aux pompiers ! Mais aussi les services de santé parce qu'avec la COVID, des personnes se sont trouvées une vocation pour devenir infirmier, assistant, médecin. On cherche aussi des représentants de la gendarmerie. Tous les métiers sont les bienvenus ! Et si on a plusieurs représentants par métier, c'est tant mieux : nos Explorateurs auront plus de choix. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess