Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : face à la crise, la discothèque l'Alegra à Châlons-en-Champagne diversifie ses activités

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Comme toutes les discothèques de France, l'Alegra à Châlons-en-Champagne est fermée depuis près de six mois. Le gérant Thierry Fischesser compte transformer une partie de ses activités.

Du changement à venir pour la discothèque l'Alegra
Du changement à venir pour la discothèque l'Alegra © Radio France - Clément Conte

Plus de stroboscopes, plus de musique, plus de clients... La discothèque l'Alegra à Châlons-en-Champagne sonne creux depuis plusieurs mois. Le 14 mars 2020 à minuit, le coronavirus a eu raison des milliers de boîtes de nuit en France. Et depuis, les pistes de danse sont toujours vides. 

Près de six mois de fermeture incompréhensibles pour Thierry Fischesser, le gérant de cette boîte de nuit, l'une des plus grandes de France : "On retrouve l'activité danse partout. Les villes organisent des concerts, les restaurants, les bars, les lieux de vacances, les plages. Il n'y a que les discothèques qui n'ont pas le droit de rouvrir." 

Les clients ont pris de nouvelles habitudes de consommation - Thierry Fischesser

Plus les semaines de fermeture passent et plus le gérant de l'Alegra craint la suite, et ce n'est pas d'ordre économique : "Nous avons bénéficié des aides de l'Etat, donc de ce côté-là, ça ne va pas trop mal. Ce qui est plus inquiétant, c'est le retour potentiel des clients. Ils ont pris de nouvelles habitudes avec les bars de nuit, les activités dans les villes, les soirées illégales. Alors on se demande s'ils vont revenir." 

Pour mettre toutes les chances de son côté le jour de la réouverture et attirer de nouveau le public, l'Alegra a subi de profonds changements en quelques semaines. Un restaurant va d'abord ouvrir au sein même de l'établissement. Un deuxième pôle de restauration devrait suivre l'année prochaine, sous forme de repas spectacle. Les pistes de danse seront toujours là, bien sûr, avec des horaires élargis. 

Une diversification nécessaire

L'idée d'une diversification des activités trotte dans la tête de Thierry Fischesser depuis plusieurs années. Les mois de fermeture ont finalement accéléré le projet et permis de terminer les travaux bien avant la date prévue. Un changement nécessaire selon le gérant : "50 % des discothèques ont disparu dans la Marne en 15 ans. Donc il y a une évolution en ce moment et qui devrait être amplifiée par la Covid."  

Pour l'instant, l'Alegra et les autres discothèques ne savent pas quand elles pourront rouvrir. Le gouvernement n'a pas encore fixé de date. 

Retrouvez la chronique “La nouvelle éco” à 7h15tous les jours sur France Bleu Champagne-Ardenne

France Bleu Champagne-Ardenne est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess