Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

La "relance éco" : l'activité reprend peu à peu à l'usine Michelin de Vannes

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

L'activité s'était arrêtée brutalement le 16 mars dans l'usine Michelin de Vannes, comme dans tous les sites Michelin en France, en Italie ou en Espagne. Mais depuis le 14 avril, l'usine tourne à 30% de ses capacités, et la cadence devrait augmenter à la rentrée de septembre.

L'usine Michelin de Vannes emploie 400 salariés
L'usine Michelin de Vannes emploie 400 salariés - DR

Après quatre semaines à l'arrêt, avec des mesures de chômage partiel ou de prise de congés pour les 400 salariés de l'usine Michelin de Vannes, la production a repris depuis le 14 avril, dans ce site où sont fabriqués des renforts et des composants métalliques pour les pneus poids lourds. "Nous avons repris au ralenti car la consommation de pneus était très faible. Il y avait peu de véhicules en circulation et donc moins d'usure de pneus", précise Bertrand de Solages, le directeur du site de Vannes. Le directeur fait le point sur l'activité avant de céder la place à la tête de l'usine à son successeur Johan Cordonnier. 

30% d'activité entre avril et juin

Les salariés de l'usine de Vannes fabriquent des pièces qui sont adressées ensuite aux usines Michelin, situées à Cholet, Montceau-les-Mines mais aussi en Italie et en Espagne. Des clients-maison qui ont de nouveau passé commande. "En moyenne,  nous avons travaillé à 30% de nos capacités depuis le 14 avril", précise le directeur. Cet été, l'usine tournera normalement parce que "des salariés vont prendre des congés annuels, mais aussi parce que l'économie repart et les commandes reviennent, et qu'il nous faut remonter nos stocks". Entre septembre et décembre, l'activité devrait atteindre les 70 à 80%. Il y aura donc de nouveau des mesures de chômage partiel "mais aussi des formations" assure le directeur. 

Une gestion mois par mois

C'est l'une des conséquences de la période de crise que nous venons de traverser. "Après avoir géré les choses au jour le jour, il nous faut le faire mois par mois, et il est bien difficile de se projeter dès maintenant sur 2021." Pour le nouveau directeur du site, Yohan Cordonnier, qui a déjà travaillé pendant 20 ans dans le secteur de l'automobile, "quand les commandes repartiront, il faudra être prêt". Johann Cordonnier prendra officiellement la direction de l'usine de Vannes le 1er juillet prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu