Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : l’activité reprend pour les guides de montagne

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère

Après plusieurs mois sans activité, ça y est les clients reviennent et les guides de montagne ont de nouveau du travail dans l’ensemble des massifs français et notamment dans les Alpes du Nord.

Refuge du fonds des Fours, Parc National de la Vanoise
Refuge du fonds des Fours, Parc National de la Vanoise © Radio France - Bleuette DUPIN

Les guides de montagne ont de nouveau du travail ! Après des mois de disette l’été se présente bien, en ce début juillet les clients sont de retour notamment en Savoie, Haute-Savoie et en Isère. Le président du Syndicat National des Guides de Montagne, Christian Jacquier est agréablement surpris. 

Est-ce que la situation s’améliore pour les guides de montagne après un mois de juin plus que compliqué ? 

Christian Jacquier : Oui, effectivement avec le retour du beau temps, la relance est bien là. L’activité est repartie de façon très forte dans presque tous les massifs. Le printemps représente environ un tiers de notre activité annuelle, avec surtout le ski de randonnée, les guides ont donc été vraiment pénalisés en avril et mai sur un plan économique même si heureusement nous avons pu bénéficier, un peu, du fond de solidarité. Le mois de juin a aussi été très compliqué, en plus la météo n’était pas bonne, mais ça y est, l’activité est repartie depuis fin juin/début juillet.

Quelle est votre clientèle en ce moment dans les Alpes du Nord ?

Au départ c’est la clientèle française qui est venue et qui, à notre grande surprise, a remplacé en très grande partie la clientèle étrangère qui n’est pas venue, même si maintenant la clientèle européenne arrive : les Suisses, les Allemands, les Hollandais, les Belges. 

Les guides de montagne ont donc du travail en ce moment ? 

En ce moment on a beaucoup de travail. Par exemple les compagnies de guides à Saint-Gervais et Chamonix font appellent à des renforts car elles n’ont pas assez de guides pour faire face à la demande, donc c’est dire qu’il y a une demande assez forte et pour des activités de montagne. Justement, quelles sont les activités que l’on vous demande ? Dans le massif du Mont Blanc très clairement c’est de la haute montagne, de l’alpinisme. Par contre en Vanoise c’est une clientèle plus familiale qui demande des activités comme des via ferrata et des randonnées. Dans le massif des Ecrins et autour de Grenoble, là aussi les activités reprennent bien y compris en haute montagne. 

Est-ce que c’est une clientèle débutante qui découvre la montagne ou ce sont des gens qui ont l’habitude de venir ? 

On a un mixte cette année, et pour nous c’est très intéressant. Il y a très clairement une clientèle « d’habitués » par exemple à Chamonix, ils viennent faire de la haute montagne. Et puis il y a aussi toute une nouvelle clientèle française cette année. Des personnes qui d’habitude vont peut-être plutôt à la mer et qui là viennent à la montagne en famille. C’est une clientèle qu’on espère fidéliser pour les années à venir. J’ai l’impression que cet été dans l’équilibre mer/montagne la balance va un petit peu vers la montagne donc on est très content.  

_____________________________________________________________________   

France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess