Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Limoges l'Aquapolis rame depuis sa réouverture

-
Par , France Bleu Limousin

Dans la relance éco, on s'intéresse de près au complexe aquatique Aquapolis, à Limoges, qui fait face à une reprise très difficile après trois mois et demi de fermeture. Son directeur Claude Tourtois, n'est pas serein pour cet été car la fréquentation est pour l'instant au plus bas.

Le centre aquatique Aquapolis à Limoges est peu fréquenté par rapport à l'année dernière
Le centre aquatique Aquapolis à Limoges est peu fréquenté par rapport à l'année dernière © Radio France - Nathalie Col

Depuis la réouverture le 29 juin, du complexe aquatique l'Aquapolis, la reprise est très difficile. Avec une fréquentation divisée par quatre, "il n'y a pas suffisamment de gens qui viennent, on en espère beaucoup plus ! et pour ça, il faut les mettre en confiance car je pense qu'il y a forcément une peur", dévoile le directeur Claude Tourtois. Pourtant, selon ce dernier "l'eau chlorée ne devrait pas effrayer par rapport au Covid". Le port du masque est obligatoire jusqu'aux douches; les cabines et les casiers sont désinfectés. 

Un manque à gagner de 250.000€ par mois

La communauté urbaine aide les piscines déficitaires, mais "pour qu'une piscine vive, il faudrait une entrée unitaire à 15 ou 20€. Qu'on ouvre ou qu'on ouvre pas, nos charges sont présentes, elles sont fixes. La communauté urbaine nous fournit une compensation de service public mais elle est insuffisante aujourd'hui et un appel a été lancé par l'entreprise Vert Marine", explique le directeur. 

Le manque à gagner représente 250.000€ de recettes par mois, alors "la communauté nous aident en anticipant tout ce qu'elle nous doit jusqu'à la fin de l'année pour fonctionner mais le problème va se poser en septembre si juillet-août, les rentrées sont suffisantes. Autrement, ça va se creuser plus tôt."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess