Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : l'association Vacances Évasion maintient un maximum de colos cet été

-
Par , France Bleu Hérault

L'association montpelliéraine Vacances Évasion a tout fait pour maintenir un maximum de séjours pour enfants et adolescents cet été, en respectant les protocoles sanitaires dûs à l'épidémie de Covid-19.

Vacances Evasion à Montpellier
Vacances Evasion à Montpellier © Radio France - Pascale Viktory

Vacances Évasion n'a pas eu beaucoup de temps pour s'adapter au protocole sanitaire imposé après la crise du coronavirus dans les colonies de vacances. L'association montpelliéraine créée en 1991 travaille dans le secteur de l'animation, auprès des enfants et adolescents de 6 à 18 ans, l'année pendant les temps péri-scolaire, les mercredis et vacances scolaires dans les centres aérés de Jacou et de Vendargues. Elle propose également plusieurs séjours à thème en France et à l'étranger pendant les grandes vacances.

Pendant le confinement, les 50 animateurs de l'association se sont retrouvés sans travail. À la sortie, la reprise a été progressive, "entre l'économique et le service, même s'il y avait très peu d'enfants inscrits les premiers temps, on a choisi d être présent", explique Jean-Marc Mahé, le directeur de Vacances Évasion. 

L'association a essayé de maintenir un maximum de ces séjours de vacances, elle a dû annuler ceux à l'étranger, en Espagne notamment. "C'est difficile de dire qu'on a passé le creux de la vague aujourd'hui, poursuit Jean-Marc Mahé. Le principe, c'est que l'été fonctionne sans pénaliser la structure. Il ne sera pas à la hauteur de ce qu'on fait chaque année, il représente 70% de nos rentrées financières de l'année."

La relance éco: Jean marc Mahé, directeur de Vacances Evasion

Choix de la station

À venir dansDanssecondess