Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : l'emploi intérimaire a du mal à repartir dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Le travail temporaire a été particulièrement touché depuis le début de l'épidémie de coronavirus il y a deux mois. Les 646 agences d'intérim de Bourgogne-Franche-Comté ont tourné au ralenti, avec parfois une demande en chute de 90% et une baisse d'activité en moyenne de 75%.

L'intérim, première variable d'ajustement dans la crise
L'intérim, première variable d'ajustement dans la crise - Eureka

William Deucembri est le directeur régional d'Eurêka qui compte dix agences, spécialisées dans le travail par intérim, dont trois dans l'Yonne à Auxerre, Avallon et Saint-Sauveur-en-Puisaye.

William Deucembri, directeur régional des agences d'intérim Euréka

Le secteur de l'intérim a été particulièrement touché...

C'est du jamais vu dans l'intérim. Cela a été très brutal, nous avons perdu 80% de nos effectifs en deux jours. Il a fallu se réorganiser très vite, nous pouvions examiner des candidatures par téléphone mais le problème c'est que les clients, les entreprises, ne faisaient plus appel à nous du jour au lendemain.

Depuis le 11 mai, l'activité reprend lentement

On reprend 40% de ce qu'on avait avant. La reprise est très lente ,quel que soit le secteur, hormis celui de la santé. Les problématiques sont différentes mais tous ont des difficultés, les mesures barrières sont compliquées dans le BTP, les industries ont des problèmes d'approvisionnement, une absence de visibilité sur la disponibilité des équipes avec la reprise en dent de scie dans les écoles.

Avez-vous confiance en une vraie reprise dans les semaines, voire les mois à venir ?

Nous espérons une reprise de l'activité en septembre. Il faut passer l'été, les congés payés ,les effets du chômage partiel, en espérant qu'il ne se solde pas en chômage définitif. On s'expose à une vraie casse sociale. Le chômage partiel anesthésie l'économie. Dans ces conditions quel sera le réveil en septembre ? S'il y a des vagues de licenciements il n'y aura pas d'intérim puisque la loi ne le permet pas. Pour ceux qui reprendront, si leur activité est réduite, cela réduira d'autant aussi l'intérim. Mais restons optimistes.

________________________________________________________
France Bleu Auxerre est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de dé-confinement. Du lundi au vendredi à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus? Comment se projette-t-elle dans l’avenir?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu