Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : l'entreprise messine Vivoka est prête à décoller

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Chaque jour, France Bleu Lorraine s'intéresse à une entreprise mosellane qui se relance. Ce matin, place à Vivoka : société messine spécialisée dans la reconnaissance vocale. Après deux mois difficiles, l'horizon se dégage pour la start-up mosellane qui s'envole aux côtés des Aéroports de Paris.

La société Vivoka, installée à Metz depuis cinq ans, compte une trentaine de salariés
La société Vivoka, installée à Metz depuis cinq ans, compte une trentaine de salariés - Laurent Scherschel - Vivoka.

Travailler avec les Aéroports de Paris ? L'opportunité était belle et Vivoka l'a saisi au vol. L'entreprise messine vient de décrocher un appel à projets pour participer au redémarrage du géant aérien. De quoi rassurer après deux mois de confinement et de pertes financières.

D'énormes opportunités

Installée à Metz depuis cinq ans, Vivoka est une start-up d'environ 30 salariés. Elle est aujourd'hui spécialisée dans les nouvelles technologies et notamment la reconnaissance vocale : l'art de parler à une machine et de se faire comprendre, sans jamais la toucher.

Dans cette période où il faut éviter un maximum de contacts, le marché a de l'avenir. Le patron et co-fondateur William Simonin en est convaincu. "Par exemple, on est consulté pour mettre de la reconnaissance vocale dans les ascenseurs et dans les écrans d'affichages des magasins, détaille-t-il. Cela avait déjà un intérêt avant la crise, mais aujourd'hui, rajouter une barrière entre nous et les objets devient une urgence."

Cette nouvelle technologie intéresse donc de plus en plus d'entreprises et parmi elles : les Aéroports de Paris. Le groupe ADP gère plus d'une vingtaine d'aéroports à travers le monde, et pour relancer son activité tout en rassurant ses passagers, il a décidé de lancer un appel à projets. Près de 300 dossiers ont été déposés par des sociétés originaires d'une trentaine de pays. Le résultat est tombé ce vendredi : Vivoka remporte la mise et décroche un contrat pour installer des assistants vocaux dans les bornes des aéroports.

Une nouvelle collaboration avec ADP

"Pendant la période du confinement, la plupart des aéroports ont tout fermé, explique William Simonin. Maintenant, en post-covid, tout doit être fait pour que les vols reprennent. Le problème, c'est que des centaines de milliers de personnes transitent chaque jour dans les aéroports. Il y a des bornes d'informations et des systèmes informatiques qui peuvent être touchés par énormément de monde. Cela entraîne des risques sanitaires. Nous, ce qu'on a mis en avant c'est la reconnaissance vocale. Grâce à elle, on peut éviter que certaines machines ne soient touchées par des milliers de voyageurs."

La société messine a maintenant du pain sur la planche. C'est une phase technique qui démarre : intégrer des micros dans les bornes d'informations, paramétrer les assistants vocaux ou encore communiquer via son téléphone pour valider son enregistrement. De quoi éviter la file d'attente à l'aéroport, réduire les contacts et donc les risques de contaminations.

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Lorraine. 

France Bleu Lorraine Nord est à vos côtés pour vous accompagner   pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio   s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron   industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se   porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de   coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu