Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : l'entreprise puydômoise Posytec construit des maisons avec du polystyrène

-
Par France Bleu Pays d'Auvergne

Il suffit de les assembler, et le tour est joué ! La société Posytec située à Lezoux dans le Puy-de-Dôme utilise des blocs de polystyrène pour construire des maisons à basse consommation d'énergie. A la rentrée, elle va s'industrialiser pour produire son propre polystyrène.

La société auvergnate peut construire les murs d'une maison en 4 heures.
La société auvergnate peut construire les murs d'une maison en 4 heures. - © Posytec

La société Posytec située à Lezoux construit des maisons grâce à des blocs de polystyrène pour servir d'isolant. Fabrice Badin, le directeur général associé, explique son efficacité. "On l'utilise pour le coffrage des poteaux et des poutres à béton. C'est aussi un isolant extraordinaire. Il ne craint pas les UV et ne se dilate pas. Qu'il fasse moins 50 ou plus 50 degrés, il ne bouge pas."

Le polystyrène, contrairement à ce que l'on pourrait croire, est éco-responsable. "On associe beaucoup le polystyrène aux produits pétroliers. C'est vrai, mais en réalité on achète des billes de styrène auprès de chimistes, qui sont des résidus de produits pétroliers. Avec de la vapeur d'eau à 115 degrés, ces billes deviennent comme du popcorn et s'expansent. Elle deviennent du PSE : polystyrène semi expansé. Environnementalement parlant, c'est plutôt pas mal. C'est mieux qu'une laine de verre ou qu'un laine de roche, ça c'est sûr."

Matériau pratique

Et la construction est très rapide. "Pour vous donner un ordre d'idée, _les murs d'une maison individuelle de 100m² peuvent se monter en 4 heures. C'est léger, et ça s'assemble comme des Legos !_

Le polystyrène est aussi un matériau léger, pratique à transporter.
Le polystyrène est aussi un matériau léger, pratique à transporter. - © Posytec

Le polystyrène est aussi très léger. "Un bloc de 12 mètres de long par 70 centimètres de haut et 35 centimètres de profondeur fait 60 kilos. A deux personnes, ça fait pas mal au dos. Un sac de ciment, ça fait 35 kilos." 

Posytec souhaite toucher le marché de la construction de maison individuelle en France par le biais des professionnels, des architectes, des maîtres d'oeuvre et des promoteurs. Cela semble bien parti : la réglementation environnementale 2020 sera appliquée l'été prochain. Le polystyrène correspondrait aux nouveaux critères de construction, dont le but est de limiter l'empreinte carbone. "On est dans la valorisation d'un produit de raffinage uniquement avec de la vapeur d'eau, donc il ne nous faut pas beaucoup d'énergie pour produire du polystyrène. Forcément, on est dans l'air du temps." 

Posytec s'industrialise

L'entreprise commence à se faire connaître. "Beaucoup de constructeurs, de promoteurs et de maîtres d'oeuvre croient en nous. On a de plus en plus de devis." exprime Fabrice Badin.

On a démarré au fond du garage, maintenant l'usine fait 1000 mètres carrés. - Fabrice Badin, directeur général associé.

Posytec va s'industrialiser à la rentrée et ainsi produire son propre polystyrène. "On a démarré au fond du garage. Maintenant, l'usine fait 1000 mètres carrés, le processus est presque prêt, il reste quelques réglages à faire. L'objectif est d'être un acteur majeur de la construction d'ici 25 ans en France et dans le monde. Et après, d'être à 10 voire 20% du marché de la maison individuelle en France dans très peu de temps.'

Posytec a construit une vingtaine de maisons en 2020. L'entreprise espère à l'avenir en construire 1500 par an.

Emma Saulzet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess