Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : l'hippodrome de Feurs va reprendre vie avec le retour du public

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est un véritable soulagement pour l'hippodrome de Feurs, dans la Loire. Il peut de nouveau accueillir du public. Même s'il accueillait des courses uniquement en présence des professionnels depuis le 11 mai, il va reprendre vie pour de bon ce dimanche et pouvoir relancer sa trésorerie.

Les gradins de l'hippodrome de Feurs sont restés vides depuis le début du confinement en mars dernier.
Les gradins de l'hippodrome de Feurs sont restés vides depuis le début du confinement en mars dernier. © Radio France - Noémie Philippot

Tous les jours, France Bleu Saint-Etienne Loire s'intéresse à un acteur économique de notre région en cette période de déconfinement. La relance éco se penche sur la réouverture au public de l'hippodrome de Feurs. Même si des courses ont eu lieu depuis le mois de mai, en accueillant seulement les professionnels, le public avec les partenaires et les parieurs manquait cruellement. L'absence de partenariats a fait perdre 40.000 euros à l'hippodrome. 

La relance éco avec Virginie Girot, bénévole en charge de la communication à l'hippodrome de Feurs.

"Les courses sans public, ça perd son âme un petit peu" explique Virginie Girot, bénévole en charge de la communication à l'hippodrome de Feurs. Retrouver du monde dans les gradins, c'est un véritable soulagement. "Le volet financier est sur deux axes. D'une part par rapport aux partenariats qu'on peut proposer aux différentes entreprises du territoire, là il y a un vrai manque à gagner, et puis par rapport aux enjeux sur l'hippodrome avec notre public."

Pour pouvoir accueillir de nouveaux les turfistes et les curieux, le protocole sanitaire est très stricte. "On est limité à des groupes de dix sur les tables de nos partenaires économiques. Tout ce qui concerne les visites de l'hippodrome, on va limiter aussi à dix personnes dont l'accompagnateur. Des masques, du gel sont à dispositions et bien évidemment, le respect des distanciations sociales que ce soit dans les zones pour aller parier ou tout ce qui est accueil des professionnels."

"Certains chevaux sont stimulés par les applaudissements, les encouragements du public !"

Au-delà de l'aspect financier, la présence du public change tout pour les jockeys et les chevaux : "L'émulation que crée le public à l'arrivée, ça peut faire parfois certains chevaux qui sont stimulés par les applaudissements, les encouragements du public ! Et puis même pour les professionnels, ils le disent souvent, c'est vraiment triste." Vivre la course depuis l'hippodrome, cela donne aussi une autre dimension aux paris estime Virginie Girot : "Il y avait un vrai manque à gagner par rapport à ces paris sur hippodrome qui avaient complètement disparus depuis le début du confinement."

Alors maintenant, l'équipe de l'hippodrome de Feurs fait le maximum pour donner envie de revenir sur le champ de course. Il rouvre ces portes ce dimanche 19 juillet avec 7 ou 8 courses, à partir de 11h30. La fête de l'hippodrome initialement prévue le 20 juin coïncide avec la réouverture avec de nombreuses animations comme des balades à poneys gratuites ou un stand de maquillage au programme. 

______________________________________________________

France Bleu Saint-Etienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess