Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La Relance Éco" : l'imprimerie Laserphot développe de nouveaux produits pour compenser le confinement

-
Par , France Bleu Berry

Chaque matin, on va voir une entreprise berrichonne pour voir comment se passe sa reprise économique. Aujourd'hui, gros plan sur l'imprimerie Laserphot, installée à Châteauroux. À l'arrêt pendant le confinement, elle a dû se réinventer et trouver de nouveaux marchés pour tenir le coup.

Ronan Bergot, gérant de l'imprimerie Laserphot à Châteauroux.
Ronan Bergot, gérant de l'imprimerie Laserphot à Châteauroux. © Radio France - Emeline Ferry

Chez Laserphot comme ailleurs, le confinement a fortement réduit le carnet de commandes. L'impremerie castelroussine produit des cartes de visites, des enseignes pour des boutiques, des affiches pour des abribus... "À partir du 16 mars, on n'a plus rien fait jusqu'à mi-avril. Tout s'est arrêté d'un coup. On devait entrer dans la période événementielle, avec les événements sportifs, musicaux, les fêtes de village... Et tout s'est arrêté brutalement", se souvient Ronan Bergot, le gérant. "Il y a une semaine où on a fait seulement 60 euros de chiffre d'affaires, c'est vraiment dérisoire, ça ne paye même pas l'électricité"

Une baisse d'activité d'autant plus importante que la majorité des clients sont des entreprises. "90% de notre chiffre d'affaires vient de clients professionnels. Mais beaucoup d'entreprises se sont arrêtées, on arrêté leur communication, alors c'est un peu compliqué", constate-t-il.

Des initiatives solidaires pendant le confinement

Alors il a fallu être créatif et se réinventer pour surmonter la crise. Les cinq salariés de Laserphot ont d'abord participé à l'opération "Masques solidaires 36", ils ont également imprimé solidairement des attestations de sortie pendant le confinement. L'imprimerie a également fabriqué des protections en plexiglass, ainsi que de la signalétique pour les distances de sécurité dans les magasins.

L'imprimerie Laserphot a fabriqué de la signalétique pour assurer les distances de sécurité dans les magasins et les collectivités.
L'imprimerie Laserphot a fabriqué de la signalétique pour assurer les distances de sécurité dans les magasins et les collectivités. © Radio France - Emeline Ferry

Les salariés ont également travaillé à l'élaboration d'un site internet et à la communication sur les réseaux sociaux. Et puis, cela a été l'occasion de mettre en place une idée qui trottait dans la tête du gérant depuis quelques années : la personnalisation de meubles, de murs ou de portes pour les salles de bain ou de cuisine. "Les clients viennent avec leurs photos, qu'elles soient personnelles ou achetées sur Internet. On les imprime sur des panneaux adaptés, on met une protection et après on le colle sur le meuble ou sur le mur", explique Ronan Bergot. 

"Ça revient moins cher que de faire de la faïence, il faut seulement quelques minutes pour la pose, et il n'y a pas les joints à nettoyer pour l'entretien. C'est un super produit car ça personnalise vraiment son intérieur", poursuit l'imprimeur. Pour lui, c'est une façon de conquérir de nouveaux clients, des particuliers, en utilisant les imprimantes dont dispose déjà l'entreprise. 

Pour l'instant, c'est un point d'interrogation. Il faudra se serrer la ceinture au moins jusqu'à 2021

Une façon aussi d'essayer de compenser les pertes liées au confinement. "Pour l'instant, c'est un point d'interrogation. Il faudra se serrer la ceinture au moins jusqu'à 2021, mais c'est un produit qu'on aimerait vraiment développer pour les années à venir", ajoute Ronan Bergot. Selon lui, le confinement a donné aux particuliers l'envie de redécorer leur maison ou leur appartement. Laserphot lancera la personnalisation de meubles au mois de septembre.

Ronan Gerbot, gérant de l'imprimerie Laserphot à Châteauroux.
Ronan Gerbot, gérant de l'imprimerie Laserphot à Châteauroux. © Radio France - Emeline Ferry
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu