Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Nancy, la brasserie Jean Lamour se prépare à une réouverture le 2 juin

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Chaque jour, France Bleu Sud Lorraine s’intéresse à une entreprise emblématique de notre région. Aujourd’hui, nous vous emmenons au « Jean Lam’ », l’une des brasseries de la place Stanislas qui espère pouvoir rouvrir dès le 2 juin si la situation sanitaire le permet

La brasserie Jean Lamour gère la plus grande terrasse de la place Stanislas
La brasserie Jean Lamour gère la plus grande terrasse de la place Stanislas © Maxppp - Maxppp

Avant le confinement, le « Jean Lam’ » c’était plus de 180 couverts par jour, voire plus lorsqu’il y avait un second service durant la période estivale, mais du jour au lendemain, l’emblématique brasserie de la place Stanislas a dû fermer ses portes et mettre au chômage partiel une partie de ses 45 salariés.

On est dans les starting-block

Aujourd’hui, le gérant des lieux, Jean-Sébastien Bertran est dans l’expectative. Il espère que le gouvernement autorisera une réouverture des restaurants et cafés le 2 juin prochain et se prépare pour être prêt le jour J : « On est dans les starting-block depuis plusieurs semaines. On n'en peut plus avec les équipes et nous sommes impatients de pouvoir rouvrir. Nous nous réunissons régulièrement pour parler de l’avenir mais c’est difficile d’en parler dans la mesure où on ne sait pas du tout ce qui va se passer ».

En attendant, la brasserie a ouvert son espace « vente à emporter » côté rue Héré, salades, paninis, sandwich et autres petites friandises sont proposés en vente à emporter, mais ce n’est pas la foule des grands jours reconnait Jean-Sébastien Bertran : « nous avons décidé de n’ouvrir que du jeudi au dimanche et pour l’instant, c’est assez irrégulier mais c’est normal, il faudra du temps pour que chacun retrouve ses habitudes et que nos clients reviennent ».

Une réouverture partielle

Pour la partie « restauration », Jean-Sébastien Bertran envisage également une réouverture progressive avec sans doute une réduction de 50 % des capacités d’accueil habituelles de la brasserie pour respecter les espaces de distanciation : « nous ouvrirons sans doute plus tard et fermerons plus tôt en semaine et je pense que cela se fera avec une équipe réduite car c’est une énorme prise de risque d’ouvrir sans savoir où l’on va »

L’avenir est d’autant plus incertain que la région Grand Est est, aujourd’hui encore, classée en rouge. Le gouvernement pourrait n’autoriser l’ouverture que des établissements situés en zone verte.

Retrouvez la chronique « La Relance Eco » à 7h15 tous les jours sur France Bleu Sud Lorraine

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s’intéresse à une entreprise, un commerce, un club de sport, une association, une institution emblématique de notre région. Comment se porte-il (elle). Quels enseignements tire tire-t-elle (il) de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-telle- (il) dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess