Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La relance éco" : la brasserie sarthoise Mage Malte attend avec impatience la réouverture des bars

-
Par , France Bleu Maine

La brasserie Mage Malte de Mamers (Nord Sarthe) voit son chiffre d'affaire chuter de 40% à cause de l'arrêt de la vente des fûts de bières aux bars et aux restaurants. Si elle tient le coup pour l'instant, elle espère un regain rapide d'activité pour ne pas souffrir économiquement à long terme.

La production a débuté en avril 2017 dans la brasserie Mage Malte de Mamers.
La production a débuté en avril 2017 dans la brasserie Mage Malte de Mamers. - Mage Malte

Les brasseries locales avaient connu un envol ces dernières années. Elles traversent aujourd'hui une mauvaise passe. Le confinement les a privées d'une partie de leurs débouchés : bars, restaurants et lieux de fête ou de spectacle. Ainsi, chez Mage Malte, à Mamers, la baisse du chiffre d'affaire ces deux derniers mois est "d'environ 40%", indique Cédric Grouard. "La vente de la bière pression est à l'arrêt complet", explique le co-gérant de la brasserie. 

LIRE AUSSI : Dix millions de litres de bière détruits à cause du confinement

Pour autant, contrairement à plusieurs de ses collègues en France, l'entrepreneur n'a pas été contraint de jeter de la bière périmée. Du moins pour l'instant. "La semaine dernière", raconte-t-il, "nous avons goûté tous les lots de fûts - pression pour vérifier leur état". Résultat : "un ou deux lots présentent des difficultés de stockage. Si la situation dure, nous perdons de la bière, c'est sûr", constate Cédric Grouard.

Nous avons sauvé les meubles !

Dans ce contexte, la Mage Malte attend avec impatience la probable annonce en fin de semaine de la réouverture des bars et restaurants. "Nous ne le souhaitons surtout pour nos clients. Nous, nous avons réussi à sauver les meubles grâce à la vente de la bière en bouteilles. Mais eux, ont pris la situation de plein fouet", relève le co-gérant de la brasserie du Nord Sarthe. "Aujourd'hui,", assure Cédric Grouard, "nous ne sommes pas en difficulté. Nous avons trouvé des solutions pour réduire les charges. Par exemple, pendant le confinement, nous sommes passés de trois brasseurs à deux. Notre secrétaire, elle, était au chômage partiel. Nous espérons tout de même un regain d'activité. Sinon, nous risquons de souffrir à long terme". 

► Ecoutez la chronique "La relance éco" de 7h15 sur France Bleu Maine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess