Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La relance éco" : la Brenne, une destination nature qui séduit les touristes

-
Par , France Bleu Berry
Rosnay, Communauté de communes Brenne - Val de Creuse, France

Le tourisme local et rural est privilégié par de nombreux Français cet été, en raison de la crise du Covid-19. Le Parc naturel régional de la Brenne est une destination rêvée.

La Maison du Parc naturel régional de la Brenne est située à Rosnay
La Maison du Parc naturel régional de la Brenne est située à Rosnay © Radio France - Jérôme Collin

Après plus de deux semaines de vacances estivales, la tendance semble positive pour l'activité touristique en Brenne. À la Maison du Parc naturel régional, le parking est régulièrement rempli. Les touristes y trouvent un point de départ pour des balades. D'autres préfèrent manger à l'intérieur ou sur la terrasse de l'espace dégustation. Enfin, certains font des achats dans la boutique. 

Une tendance qui ne surprend pas les professionnels. La Brenne a des atouts à défendre dans un contexte de crise sanitaire où la prudence reste de mise. "On est dans une zone naturelle, il y a de grands espaces et pas de sur-fréquentation. On correspond aux attentes de ces nouveaux clients", souligne Géraldine Chancel, chargée de mission tourisme au PNR de la Brenne. "Le leitmotiv, c'est la nature préservée. Il y a énormément d'itinéraires balisés pour faire de la marche et pour faire du vélo. On peut aussi découvrir cette nature en canoë", ajoute-t-elle.

Cette année, c'était peut-être notre chance et on est en train de la jouer

Le cadre de la Maison du Parc à Rosnay est splendide
Le cadre de la Maison du Parc à Rosnay est splendide © Radio France - Jérôme Collin

De nombreux touristes locaux ; moins d'étrangers

En juillet et août, près de 15.000 visiteurs passent par la Maison du Parc à Rosnay. Difficile de savoir combien viendront cette année. Mais déjà, le profil des touristes change un peu. "On n'a très peu d'Anglais, ça c'est sûr. On a beaucoup plus de Belges. Et puis on s'est aperçu qu'on avait énormément de clientèle de proximité", précise Géraldine Chancel. Une clientèle locale, c'est aussi une aubaine. "Ce sont des personnes qui ne sont pas très loin mais qui ne connaissaient pas la Brenne. On peut imaginer qu'elles reviendront un jour", explique-t-elle.

Il y a aussi des visiteurs qui ont voulu quitter les grandes métropoles. "Comparé à la région parisienne où on est un peu les uns sur les autres, là on a de la place, il y a de grandes étendues calmes et on en profite", sourient Marie-Christine et Jean-Michel, de retour d'une balade à vélo. "L'année a été compliquée avec le Covid-19 donc on vient se ressourcer. Le grand air, la nature, les petits oiseaux : tout ça contribue à notre bien-être".

Les animations en nature, on est pratiquement au complet jusqu'au 26 juillet. C'est presque du jamais vu

Dans la boutique de la Maison du Parc, il y a d'excellents produits locaux à savourer
Dans la boutique de la Maison du Parc, il y a d'excellents produits locaux à savourer © Radio France - Jérôme Collin

Une fréquentation qui bénéficie au tissu économique de la Brenne

"Du monde dans la boutique, ça veut dire aussi du monde dans les activités, dans les musées, dans les châteaux, dans les hébergements touristiques. C'est un bon thermomètre de l'activité", indique Géraldine Chancel. La boutique est attractive en proposant de très nombreuses spécialités culinaires locales. On y voit aussi le savoir-faire de l'artisanat berrichon. "On a acheté des lentilles du Berry et du miel pour commencer et on va continuer. Comme ça, on fait travailler les producteurs. On essaie d'aider comme on peut en cette période difficile", expliquent Ludivine et Emmanuel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess