Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : la Cobarc, un outil au service du travail saisonnier sur le Bassin d'Arcachon

-
Par , France Bleu Gironde

Face à la crise sanitaire les professionnels du tourisme souffrent. Restaurateurs et hôteliers n'ont pas pas pu embaucher autant de travailleurs saisonniers que les années précédentes. A Arcachon la Cobarc, organisme paritaire, tente de faire le lien entre ces patrons et les demandeurs d'emploi.

Les restaurants du front de mer d'Arcachon
Les restaurants du front de mer d'Arcachon © Radio France - Stéphane Hiscock

La Cobarc, ou commission paritaire locale du Bassin d'Arcachon, est un organisme financé par l'Etat. Sa mission : informer, orienter et soutenir le travail saisonnier sur le Bassin. En clair il s'agit de faire le lien entre employeurs et salariés, favoriser les embauches et jouer les médiateurs en cas de conflit (pour des impayés ou un contrat non respecté par exemple). La Cobarc est une commission paritaire, cela veut dire qu'elle regroupe autour d'une même table des patrons et des représentants syndicaux.

La Cobarc tient des permanences toutes les semaines à Arcachon (au MA'AT et à la Maision municipale des Jeunes) et à La Teste-de-Buch (au point d'Accès au Droit). 

Mais en cette année de crise sanitaire c'est un peu spécial. Les saisonniers sont beaucoup moins nombreux que d'habitude. Face au coronavirus et ses conséquences économiques les restaurateurs et les hôteliers ont décidé de ne pas embaucher, ou en tout cas moins que d'habitude. Des milliers de jeunes se sont vu refuser un job d'été et ça, la Cobarc n'y peut rien.

Jean-François Agostini, président de la Cobarc

Choix de la station

À venir dansDanssecondess