Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : la Compagnie Dumas, à Tonnerre, ne produit plus de masques de protection

-
Par , France Bleu Auxerre

Elle a été l'une des premières entreprises de l'Yonne a réorienter sa production pour répondre à la crise sanitaire : la Compagnie Dumas, à Tonnerre, ne produit plus de masques de protection en tissu. Entretien avec le patron Édouard Dumas.

La Compagnie Dumas a su se diversifier
La Compagnie Dumas a su se diversifier © Radio France - Compagnie Dumas

Vous avez commencé à produire des masques de protection le 23 mars. Pourquoi arrêter maintenant ? 

La production s'est arrêtée assez brusquement à partir du 11 mai au moment du déconfinement pour la simple raison qu'il n'y avait pas de caractère obligatoire au port du masque dans les lieux publics et que la plupart des arrivages de grand import sont arrivés en France, ce qui a submergé  le marché. La demande a fortement baissé dans la distribution et les collectivités.

Depuis lundi, il y a l'obligation de porter un masque dans les lieux publics clos, est-ce que ça ne va pas booster la demande ?

En effet cette obligation nous permet de ressentir de nouveau une demande de la part aussi bien de sociétés, que de collectivités avec lesquelles nous avons déjà travaillé. La demande est là, ça risque de repartir un petit peu mais ce ne sera pas aussi euphorique que cela a pu l'être pendant la période de confinement.

Et donc ça ne changera pas votre décision ?

Non, d'autant plus qu'aujourd'hui entre le peu d'import que j'ai fait et la production que j'ai réalisée en automatisant grandement, cela m'amène à un stock d'une centaine de milliers d'unités donc je n'ai aucun intérêt à continuer à constituer des stocks tant que celui-ci n'est pas vendu.

Vous avez donc retrouvé votre production de couettes et d'oreillers, comment se comporte ce marché-là ?

On s'est posé beaucoup de questions pour la reprise au mois de septembre. L'année se fait entre octobre et janvier, notamment pour la préparation des phases de blanc en fin d'année. La période de commandes se fait principalement pendant le printemps. Aujourd'hui les clients ont clairement perçu comme un gage de sérieux et de qualité le fait que l'on soit resté ouvert et dynamique commercialement en montrant qu'on avait su se retourner en fabriquant des masques. Forcément quand vous avez un fournisseur solide et sur lequel vous pouvez compter, vous faites appel à lui. La reprise n'est pas si mauvaise et j'ai bon espoir pour l'automne à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess