Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : la demande en produits d'hygiène et d'entretien a bondi au laboratoire Science et nature

-
Par , France Bleu Poitou

Avec la crise du coronavirus, le laboratoire Science et nature, à Nueil-les-Aubiers, dans le nord Deux-Sèvres, a vu l'une de ses marques connaître une très forte croissance. Il s'agit de Prosens, qui propose des produits d'entretien écologiques pour les professionnels.

Olivier Guilbaud, co-dirigeant du laboratoire sciences et nature, à Nueil-les-Aubiers
Olivier Guilbaud, co-dirigeant du laboratoire sciences et nature, à Nueil-les-Aubiers © Radio France - Noémie Guillotin

Sur la chaîne de conditionnement, des bidons de cinq litres prêt à être remplis de désinfectants. "Des bidons comme ça, on en remplit pas mal depuis plusieurs mois", commente Olivier Guilbaud, co-dirigeant du laboratoire Science et nature, installé à Nueil-les-Aubiers, dans le nord Deux-Sèvres et connu surtout pour sa marque Body nature.

Plus de demande que d'offre

Si cette dernière a souffert pendant le confinement à cause de l'arrêt des ventes à domicile, une autre marque du laboratoire a elle connu un bond spectaculaire. Il s'agit de Prosens, qui propose des produits d'entretien écologiques pour les professionnels. "Sur Prosens, on a eu des semaines à fois cinq, fois dix en production et chiffre d'affaires". L'entreprise du nord deux-sèvres n'a d'ailleurs pas pu répondre à toutes les demandes.

Grosse activité sur les chaînes de production du laboratoire Science et nature
Grosse activité sur les chaînes de production du laboratoire Science et nature © Radio France - Noémie Guillotin

Aujourd'hui, le laboratoire arrive à livrer "à peu-près" mais avec un niveau très soutenu. Les horaires ont été élargis, "on était en 1-7, on est passé en 2-7 et même 2-8", précise Olivier Guilbaud. Sur le site qui emploie 270 salariés et quelques intérimaires, cela représente "15-20 personnes en plus". Ses clients : des entreprises de propreté, des industriels, des collectivités.

On a eu de nombreux nouveaux clients qui appelaient parfois une peu désespérés, des hôpitaux notamment. Les contacts se renouent au fil de l'eau et c'est sûr on aura assise plus importante après cette crise

Autre problématique : trouver les matières premières. Cela n'a pas été simple au début pour l'alcool, ingrédient de base des solutions hydroalcooliques, l'acide lactique qui sert à fabriquer les désinfectants. "Les fabricants d'acide lactique eux-mêmes étaient touchés. Notre principal fournisseur est à Mulhouse et a été fermé un certain temps".

Même chose pour les contenants. "On n'a plus de flacon, on n'a plus de pompes, qu'est-ce qu'on fait ? On va réutiliser, on ne va pas jeter et ça c'est très positif. La matière première qui était limite, sans fin, pour quoi faire quand on peut réutiliser en agissant différemment. J'espère, je souhaite que ces pratiques perdurent". Olivier Guilbaud qui ne sait pas exactement comment sera le monde d'après "mais je pense qu'il sera plus propre".

Pas d'augmentation des prix des produits pendant la période assure le chef d'entreprise. Le laboratoire Science et nature a aussi fait des dons notamment de masques et de crème pour les mains, mains abîmées par le gel hydralcoolique, pour les soignants du territoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu