Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : la filière hydrogène est-elle la grande oubliée du plan de relance automobile ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Emmanuel Macron a présenté mardi un plan de relance de la filière automobile, à hauteur de 8 milliards d'euros. Il a annoncé un soutien à l'achat de voitures thermiques, électriques et hydrides mais pas grand chose sur l’hydrogène, filière sur laquelle la région Auvergne-Rhône-Alpes est en pointe.

La région Auvergne Rhône Alpes est pourtant en pointe dans ce domaine
La région Auvergne Rhône Alpes est pourtant en pointe dans ce domaine © Radio France - Yves Renaud

Hormis une allusion au projet Hympulsion dirigé par Michelin et qui bénéficierait à Lyon de crédits de recherche, Emmanuel Macron n'a guère parlé de l'hydrogène dans son plan de relance pour la filière automobile, présenté ce mardi au Touquet. Or la région Auvergne-Rhône-Alpes est en pointe dans le développement de cette énergie alternative. Etienne Blanc, le vice-président de la région chargé du dossier, reste sur sa faim.

Etienne Blanc, vice-président de la région AURA

Etienne Blanc, le vice président de la région Auvergne Rhône Alpes
Etienne Blanc, le vice président de la région Auvergne Rhône Alpes © Radio France - Yves Renaud

Qu'avez-vous retenu du plan de relance du secteur automobile présenté par Emmanuel Macron ?

Moi ce qui me frappe, c’est que le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé un grand plan hydrogène mais il l'avait fait quand son ministre de l’écologie était Nicolas Hulot. Depuis, il y de l'eau qui a coulé sous les ponts et ce n'est plus tout à  fait au goût du jour. Mais la réalité, c’est que Emmanuel Macron lui-même s’était engagé sur ce sujet là.

Y a-t-il des raisons à ce retour en arrière ? 

Ce qu’on nous dit, c’est qu’il est extrêmement gêné sur ce dossier-là. D’abord, l’état a peu de moyens en investissement sur les filières de recherche et deuxièmement, les entreprises du domaine de la construction automobile se retrouvent avec des stocks massifs de véhicules thermiques. Sauf à les détruire, il va bien falloir, dans le plan de relance, favoriser la vente de ces véhicules thermiques. C’est la quadrature du cercle, le président se trouve dans une situation un peu confondante, c’est le moins qu’on puisse dire.

Pourtant la région Auvergne-Rhône-Alpes a avancé sur le sujet, avec des stations de distribution de carburant hydrogène à Chambéry, Clermont-Ferrand ou Lyon...

Aujourd’hui, 80 % des acteurs de la filière hydrogène hexagonale sont situés en Auvergne Rhône-Alpes. Il y a une vraie concentration de savoir-faire, de production , de traitement et de déclinaison des traitements, mais c’est vraiment une filière d'avenir. 

En d'autres termes, la région l'a compris mais ce n’est plus tout à fait la priorité du gouvernement ?

Oui, je le redis, le président de la république l’avait annoncé et  j’espère qu’il va profiter de cette reconversion et de cette relance de l’automobile en France pour mettre le paquet sur cette filière hydrogène qui est une filière d'avenir. Je rappelle qu'avec l’énergie hydrogène vous prenez de l'eau et vous recrachez de l’eau.

-
- © Visactu

_________________________________________________________________   
France Bleu Saint-Étienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, filière économique). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess