Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : la micro-brasserie Terra Comtix compte sur l'ouverture des bars pour limiter la casse

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région. Parmi elles, la brasserie Terra Comtix qui compte sur le déconfinement et une réouverture des bars pour limiter la casse. Elle s'est lancée dans la livraison à domicile.

La micro-brasserie Terra Comtix est basée à Mamirolle, dans le Doubs
La micro-brasserie Terra Comtix est basée à Mamirolle, dans le Doubs © Radio France - DR

Avec la fermeture des bars et des restaurants, le 15 mars à minuit, les brasseurs ont été touchés de plein fouet par le confinement. L'entreprise Terra Comtix, basée à Mamirolle dans le Doubs et qui produit la "Trobonix", fait partie de ces micro-brasseurs qui ont une épée de Damoclès au-dessus de la tête. "Pendant le confinement, _on a fait seulement 25% du chiffre d'affaires prévu_. Donc oui, ça fait mal", raconte Myriam Gay, gérante de la brasserie. 

Le déconfinement pour se refaire 

Depuis deux semaines et le début du déconfinement, "ça ne reprend pas comme ça devrait reprendre. En tout cas la reprise est lente", confie Myriam Gay. Résultat, les entrepôts de la micro-brasserie sont pleins. "Pendant le confinement, quasiment personne n'a consommé d'alcool. On avait préparé beaucoup de fûts pour les fêtes de la bière et les festivals, et là ils nous restent sur les bras pour le moment."

On est sur une année blanche.

Résultat, l'entreprise a dû s'adapter en mettant une partie des employés au chômage partiel. La brasserie a mis en place un service de livraison à domicile pour limiter la casse. Pendant le confinement, la brasserie a également noué de nouveaux partenariats avec des maraîchers ou des producteurs de viande par exemple, des partenariats qui continueront d'exister même après la crise. 

Malgré tout, la directrice de la micro-brasserie estime que l'année sur le plan économique est terminée : "On est sur une année blanche", estime Myriam Gay, mais pas question d'arrêter. "La brasserie est en bonne santé, elle devrait survivre mais il faut que les Francs-Comtois consomment local. 

"Buvez de la bière artisanale et locale et laissez tomber l'industriel" : c'est l'appel de Myriam Gay.

La brasserie Terra Comtix a été fondée en 2009.
La brasserie Terra Comtix a été fondée en 2009. © Radio France - DR

Un secteur sinistré

Avec le confinement, les ventes d'alcool ont baissé de 35%. De son côté, président du syndicat des brasseurs indépendants, Jean-François Drouin estimait en avril dernier, "qu'une brasserie sur trois était en danger" avec la crise du coronavirus. 

Un vrai danger pour plusieurs micro-brasseries dont celle de Myriam Gay, malgré les aides du gouvernement perçues par Terra Comtix.

Retrouvez la chronique “La relance éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon.

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess