Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : la miellerie de Saint-Sylvestre doit écouler des tonnes de miel

-
Par , France Bleu Limousin

Cet apiculteur haut-viennois installé depuis 25 ans à Saint-Sylvestre a gardé des tonnes de miel chez lui, la faute au confinement. Après de nombreuses annulations de foires et de marchés, sa récolte du printemps lui reste sur les bras mais Eric Chabroullet ne compte pas la garder très longtemps.

L'apiculteur haut-viennois cherche un moyen d'écouler ses stocks de miel.
L'apiculteur haut-viennois cherche un moyen d'écouler ses stocks de miel. - Eric Chabroullet

La récolte du printemps est tombée en plein confinement. Ce qui a freiné voire mis à l'arrêt la commercialisation des pots de miel. Présent habituellement sur la place Marceau à Limoges le samedi matin, Eric Chabroullet a perdu 50% de son chiffre d'affaires. Aujourd'hui, il essaie par tous les moyens de relancer son activité, autre que par la vente directe "car elle a ses limites". Privé de foires d'été, notamment en région Parisienne qui lui permettait d'écouler une bonne partie de ses 8 tonnes de miel récoltés sur l'année; l'apiculteur recherche déjà des marchés d'automne pour vendre ses stocks : "j'ai la chance d'avoir du miel, car je peux le conserver et le vendre plus tard".

Eric Chabroullet a pu s'en sortir grâce à ses reventes de miel dans Les Vergers de l'Aumaillerie à Tersannes, dans les boulangeries à Bonnac-la-Côte, Limoges, Ambazac et la Maison du terroir au Dorat où la livraison à domicile de son miel a très bien marché. Mais depuis le déconfinement, la livraison à domicile est totalement à l'arrêt, alors l'apiculteur a déjà pris les devants : "je vais diminuer la mise en pot et vendre plus de miel en fûts. Je compte sur les établissements Michaud, Lune de Miel et d'autres grossistes pour acheter des fûts de 300kg", explique l'apiculteur. 

Les marchés d'été qui réunissent producteurs fermiers et artisans du 24 et 25 juillet puis du 28 et 29 août, place de la République à Limoges sera sa "première grosse manifestation depuis le déconfinement". Installé depuis 25 ans, l'apiculteur se dit confiant et soutien surtout les jeunes installés, sans trésorerie, qui doivent "particulièrement souffrir après la crise".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess