Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : la reprise à la Bambouseraie-Prafrance de Générargues dans le respect des mesures barrières

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La relance éco, la reprise du côté de la célébrissime Bambouseraie-Prafrance de Générargues. Un des sites touristiques majeurs des Cévennes. Covid-19 oblige, son ouverture a été décalée de début mars à début juin mais les 37 salariés sont fins prêts.

Muriel Nègre, prèsidente de la Bambouseraie-Parafrance.
Muriel Nègre, prèsidente de la Bambouseraie-Parafrance. © Radio France - Ludovic Labastrou

Deux mois et demi de fermeture pour la célébrissime Bambouseraie-Prafrance de Générargues. Un des sites majeurs, si ce n'est le site majeur des Cévennes affecté lui aussi par la crise Covid 19. Son ouverture, début mars a été repoussée au tout début du mois de juin. On s'attend, évidemment à une baisse de la fréquentation, (24.000 en juin 2019, 14.000 en juin 2020), "mais le bambou, comme le roseau, ça plie" explique la présidente de la bambouseraie-Prafrance "mais ça ne rompt pas".

240.000 visiteurs en 2019, sans doute moins en 2020

La Bambouseraie-Prafrance de Générargues est une locomotive en matière de tourisme. 240.000 visiteurs l'an passé. Nul doute que ce chiffre ne sera pas atteint (mais c'est à la fin du bal qu'on paie les musiciens) à la mi-novembre conduisant sans doute à des investissements 2021 pour le site différés ou reportés. Pour autant, les 37 salariés et la présidente du site, Muriel Nègre, ne baissent pas les bras.

"Le bambou plie mais ne romps pas", Muriel Nègre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess