Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : la reprise dans les entreprises iséroises est compliquée mais réelle selon la Direccte

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu accompagne ceux qui font redémarrer l'activité économique. Coup de projecteur aujourd'hui sur les chiffres du recours au chômage partiel pendant la crise sanitaire, les perspectives de reprise pour les entreprise et les fraudes contrôlées par la Direccte en Isère.

Jacques Muller, directeur de la Direccte en Isère.
Jacques Muller, directeur de la Direccte en Isère. © Radio France - Louise Buyens

Ecoutez l'interview de Jacques Muller, directeur de la Direction régionale du travail en Isère.

France Bleu Isère : Jacques Muller, bonjour ! Vous êtes le directeur de la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) en Isère. Comment s'en sortent les entreprises iséroises depuis le déconfinement ?

Le département de l'Isère a été très fortement touché par cette crise sanitaire qui s'est rapidement accompagnée d'une crise économique. En Isère, nous avons traité, en 2019, 414 dossiers d'activité partielle et depuis le début de la crise sanitaire, 24.266 entreprises ont eu recours à cette mesure. Cela concerne au total 262.684 salariés. Depuis la 3e phase de déconfinement, nous notons un retour à une activité plus soutenue et régulière. Nous sommes aujourd'hui à 6.939 entreprises qui utilisent le chômage partiel donc un nombre en recul très net. Nous évaluons les conditions de reprise des entreprises, tout secteurs confondus, à environ 80% de l'activité qui était la leur avant le confinement, mi-mars. Mais nous restons à la fois vigilants et un peu inquiets sur les conditions de reprises à l'automne prochain.

Pourquoi êtes-vous inquiet ?  

Plus de 6.000 entreprises sont encore en activité partielle et rencontrent des difficultés, en particulier sur une période estivale qui n'est pas très propice à la charge de travail donc nous nous attendons un retour de l'activité complexe à l'automne. En Isère, nous avons un certain nombre d'entreprises, dont des grosses entreprises, qui sont confrontées à des problèmes de charges et d'activité qu'elles régulent par le recours à l'activité partielle, à des dispositifs d'aménagement du temps de travail ou encore au recours aux congés payés. Ce sont des dispositifs qui risquent de trouver leur limite si le volume d'activité venait à ne pas rebondir.

La Direccte en Isère a procédé à des contrôles dans les entreprises pour détecter les éventuelles fraudes au chômage partiel. Comment vous y prenez-vous ?   

Ces contrôles s'opèrent sur toute la période estivale, en juin, juillet et août. Un peu moins d'un millier de contrôles sont prévus en Isère. Nous avons déjà recensé 65 situations frauduleuses avérées.

Ce ne sont pas des erreurs, mais bien des fraudes ? 

Oui, ce sont clairement des situations de fraude, soit des fraudes à l'utilisation de numéro SIRET, à des utilisations de comptes bancaires ou encore des sociétés qui n'ont pas d'existence juridique mais qui ont recouru au chômage partiel, ce qui plaide pour cette démarche de contrôles, que les entreprises comprennent d'ailleurs relativement bien, il y a eu peu de contestation de cette démarche.

___________________________________________

France Bleu Isère est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess