Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : la start-up "Papy Happy" se développe

-
Par , , France Bleu Auxerre

La start-up" Papy Happy" est spécialisée dans les avis sur les maisons de retraite. En 2019, Papy Happy a généré un chiffre d'affaires de 150.000 euros et prévoyait de le multiplier par dix avant l'arrivée du coronavirus. Entretien avec le fondateur Joachim Tavarès.

Joachim Tavarès fondateur de Papy Happy
Joachim Tavarès fondateur de Papy Happy © Radio France - Papy Happy

2020 devait être une grande année pour la croissance de votre entreprise, qu'en est-il aujourd’hui ?

La croissance s'est fortement ralentie malgré un très bon début d'année. L'activité sur le deuxième trimestre s'est fortement freinée. Si on prend le site internet, on a des progressions entre 5 et 6% du trafic, alors qu'on aurait dû atteindre 20% . Maintenant l'activité pointe le bout de son nez mais c'est quand même très fragile. Tant qu'il y aura des risques et que l'épidémie ne sera pas résolue, nous aurons une croissance qui freinera. J'espère qu'à partir du moins d'octobre nous pourrons repartir de plus belle.

La Covid-19 a montré des différences de traitement dans les Ehpad pour les personnes âgées avec une mortalité importante dans certains endroits, est-ce que ça peut amener les familles à se tourner vers une société comme la vôtre ?

Je pense que oui.  Elles peuvent le faire, ce serait très bien. Il faut bien réfléchir au futur logement de ses proches. Pour cela rien de tel que de comparer et de chercher la bonne information permettant aux gens de savoir ce qui existe autour de chez eux et surtout de connaître la qualité des services proposés par les résidences.

Vous avez été récemment mandaté par la ville de Joigny pour apporter du conseil aux personnes âgées, cela peut-il accélérer le développement de votre entreprise ?

Oui, c'est un axe de stratégie qui est fort pour nous.  La ville de Joigny nous a choisi pour répondre aux besoins de la population mais ces besoins ne sont pas que des besoins joviniens. Ce sont des besoins icaunais, bourguignons et français. Notre ambition est de pouvoir conquérir d'autres villes en France et de permettre aux habitants d'être accompagnés dans cette recherche de logement ou de questionnement sur leur domicile actuel.

Vous avez aussi développé votre activité à l'international avec l'Espagne l'an dernier et vous voulez maintenant accompagner les séniors de la Suisse qui veulent s’installer en dehors de leur pays.

Les ressortissants suisses arrivant à un âge avancé ont une problématique de recherche de logement qui coûte très cher dans leur pays. De ce fait, beaucoup se posent la question de venir vivre en France ou en Espagne. La Suisse peut donc être un pays porteur. N'ayant aucune solution comme la nôtre chez eux, nous nous devons d'être présent, ce que nous ferons à la rentrée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess