Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : le Château de la Roche se tourne vers le ludique

-
Par France Bleu Saint-Étienne Loire

Situé à Saint-Priest-La-Roche, le château de la Roche est un site touristique important de la région roannaise. Le lieu a été durement touché par le confinement alors qu'il devait ouvrir dans une nouvelle version après un an de travaux. Mais espère rebondir via une approche ludique du patrimoine.

Caroline Laroche, animatrice touristique au château de La Roche, mise sur des visites plus interactives pour attirer les visiteurs.
Caroline Laroche, animatrice touristique au château de La Roche, mise sur des visites plus interactives pour attirer les visiteurs. © Radio France - Pierre Boudias

Avec son piton rocheux qui surplombe la Loire, le site du château de la Roche a tout d'un décor de roman de cape et d'épée. Occupé depuis le XIIIe siècle, le site a pourtant failli disparaître dans les années 50. "EDF était propriétaire et voulait submerger le château dans le cadre de la construction du barrage de Villerest. Il a fallu une mobilisation populaire pour l'éviter", se souvient Caroline Laroche, animatrice touristique sur le site. Rénové dans les années 2000 et repris en mains par la communauté de commune du Pays entre Loire et Rhône en 2007, le château est désormais un lieu de visite. 

"Nous avons principalement un public de seniors hors-saison et de famille en période estivale", explique l'animatrice. Des férus de patrimoine, attiré par l'aspect historique du lieu. Mais le site à décidé de modifier son modèle économique pour attirer un public plus jeune. "Le but est de proposer une approche plus ludique du patrimoine à travers des visites théâtralisées et la création de deux escape games".  

Une occasion manquée 

Voix off, guides déguisés, utilisation de vidéo : le château s'est modernisé pour offrir une expérience plus immersive du patrimoine local. Une manière de pérenniser son modèle économique en devenant un lieu de loisir. Pour se faire le site s'est lancé dans de grands travaux toute l'année dernière pour créer des salles d'escape-game ( sur le thème de la crue de la Loire notamment). Mais la réouverture à coïncidé avec le début de la crise sanitaire " Notre saison débute début mars, on a ouvert un weekend avant de fermer jusqu'à juillet. On s'est dit que notre saison était foutue". Les nouveaux atouts du site font donc moins recette que prévus cet été, faute d'avoir pu les mettre en avant en début de saison.

D'autant que le château est bridé par le protocole sanitaire : seuls 120 visiteurs sur les 200 en temps normal sont accueillis chaque jours. Des visiteurs locaux principalement, "les étrangers qui représentent 10% de notre clientèle ne sont pas là. À la place nous avons beaucoup de touristes des départements limitrophes : Rhône, Puy-de-Dôme et même la Saône-et-Loire". 

Le site espère désormais réaliser une saison pleine l'année prochaine afin de juger de la réussite de sa nouvelle stratégie. Avant de, peut être, s'attaquer au marché des séminaires. 

____________________________________________

France Bleu Saint-Étienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess