Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : le déconfinement a dopé les ventes immobilières dans l'Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre

La tendance se confirme : le déconfinement a dopé les ventes dans le secteur de l'immobilier dans l'Yonne. C'est le constat dressé par de nombreux professionnels depuis le 11 mai. Entretien avec Stephan Simpson, président de la FNAIM dans l'Yonne, la fédération des agents immobilier.

Le déconfinement a visiblement dopé les ventes dans l'Yonne, particulièrement dans le nord du département.
Le déconfinement a visiblement dopé les ventes dans l'Yonne, particulièrement dans le nord du département. © Maxppp - Lionel Le Saux

C'est une bonne nouvelle pour l'immobilier dans l'Yonne : le déconfinement dope toujours les ventes.  Selon de nombreux professionnels les transactions sont en augmentation, notamment dans le nord du département. Beaucoup de parisiens qui ont mal vécu le confinement cherchent à se loger "au vert" dans une maison avec jardin. Mais la hausse est globale sur l'ensemble de le département. On fait le point avec Stephan Simpson, agent immobilier à Auxerre et président de la FNAIM dans l'Yonne. 

La relance éco : l'immobilier dans l'Yonne

Est-ce que vous avez constaté, depuis le déconfinement, un impact sur l'immobilier dans l'Yonne ?

Effectivement, depuis le 11 mai dernier nous avons eu, après la période de confinement, beaucoup de demandes. Ça c'est traduit par des visites et des compromis de vente. 

Quels sont les types de biens et les secteurs géographiques les plus recherchés en ce moment ? 

J'ai l'impression que c'est une demande générale que l'on a eu puisque l'on a vendu des maisons traditionnelles et des appartements dans Auxerre, là où j'ai mon agence. Mais tous les confrères que j'ai eu en ligne me confirment eux aussi une forte demande.  Les ventes couvrent toute la gamme avec des prix qui vont de 50 000 euros (voire même moins  dans les cas les plus extrêmes ! ), jusqu'à 250 000 euros. C'est un plaisir pour nous qui sortons d'une période difficile où il n'y a eu presque aucune visite, puisque nos clients ne pouvaient pas venir. On a eu une très belle reprise qui a largement compensé ce que l'on a perdu pendant les deux mois de confinement.

Qui sont les acheteurs de ces biens ? 

C'est assez ouvert. On a fait des ventes pour des gens qui venaient de loin de Marseille, de Paris. On a eu aussi des ventes en locales. C’est assez large, cela dit dans le nord du département, autour des villes qui sont bien desservies par le train, je pense qu'il y a eu un phénomène avec des parisiens qui vivent en appartement, qui ont mal vécu le confinement et qui recherchent des logements avec jardin.

Est-ce-que ce rebond va avoir un impact sur les prix de l'immobilier dans notre département ?

C'est possible que cela soutienne le marché qui est en baisse. On a un marché baissier dans l'Yonne depuis la crise de 2008. Je n'ai pas l'impression qu'il y ait une remontée des prix saisissante ou frappante mais cela soutient le marché qui était en mauvaise passe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess