Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : le difficile retour à la normale pour l'entreprise de garde d'enfant à domicile Family Sphère

-
Par , , France Bleu Isère

Avec le confinement et le télétravail pour de nombreux parents, les entreprises de garde d'enfant à domicile ont vu leur activité baisser drastiquement. C'est le cas de la société grenobloise Family Sphère dirigée par Emmanuelle Foucher. Elle était l'invitée de France Bleu Isère ce jeudi matin.

Emmanuelle Foucher, la directrice de Family Sphère, entreprise grenobloise de garde d'enfant à domicile.
Emmanuelle Foucher, la directrice de Family Sphère, entreprise grenobloise de garde d'enfant à domicile. - Family Sphère

Une période de confinement difficile et une reprise pas si facile que ça. La relance éco se penche ce jeudi matin sur le cas des sociétés de garde d'enfant à domicile dont l'activité s'est brusquement arrêtée en mars dernier. C'est le cas de Family Sphère, basée à Grenoble et dirigée par Emmanuelle Foucher. Elle était notre invitée sur France Bleu Isère.

Emmanuelle Foucher, la directrice de l'entreprise grenobloise de garde d'enfant Family Sphère

France Bleu Isère : Emmanuelle Foucher, vous êtes directrice de l’Agence Family Sphere de Grenoble. Comment ça s’est passé pour vous la période du confinement ?

Emmanuelle Foucher : Il y a une grosse baisse d’activité puisque les parents étaient à la maison. Et donc ils n’avaient plus de raisons et il n’avait plus besoin d’envoyer des intervenants pour des gardes d'enfants à domicile. Durant toute cette période là, nous avons mis en place un dispositif de chômage partiel pour l’intégralité de nos salariés.

FBI : Quand l’école a rouvert vous avez été satisfaite du nombre de personnes qui sont revenus vers vous ?

EF : On a un grand nombre de familles qui sont revenues vers nous mais on a quand même accusé une baisse d’activité, qui était de l'ordre de 35 %, puisque toutes les familles n’avaient pas besoin de nouveau de nos services de garde.

FBI : A quoi vous vous attendez pour cette rentrée ? Qu’est-ce que vous en espérez ?

EF : La reprise complète de notre activité. Qui se fait un petit peu en décalage de façon, de manière plus timide, même si on a toujours de la demande. On est vraiment prêt pour proposer des solutions aux parents. Mais ils sont encore nombreux à être dans l’incertitude quant à la rentrée. On avait déjà les informations ces derniers jours, qui disaient que peut-être la rentrée pourrait être décalée. Les parents nous disent que néanmoins il va avoir des besoins.

FBI : Est-ce que la différence est notable avec les autres années ?

EF : Complètement. La différence est flagrante. D’habitude, la plupart des parents avaient déjà une nounou avant le 15 juillet pour partir en vacances sereinement. Donc on attend beaucoup de cette rentrée. Il faut savoir que pour la garde d’enfants à domicile, la rentrée scolaire est primordiale. Le fait d’avoir une bonne rentrée en septembre permet de bien à réussir. C’est crucial pour nous. Il faut qu’on soit capable de répondre de façon rapide et avec les propositions de garde de qualité.

FBI : Comment cela va se passer au niveau du protocole sanitaire pour les nounous ?

EF : Bien évidemment, nos salariés se réfèrent aux directives qui sont données soit par la préfecture, soit par les municipalités. Nous on les encourage à porter le masque autant que possible pour qu’ils se protègent et qu’ils puissent protéger les enfants et leurs familles. Ensuite, les choses se voient aussi au cas par cas, notamment en fonction de l’âge des enfants et de l’impact que peut avoir pour eux le port du masque.

_____________________________________________________________

France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner depuis le déconfinement. Chaque jour, à 7h15, votre radio s’intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc...) Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de la pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l'avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess