Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La "relance éco" : le film "Mignonnes", produit par un studio bordelais

-
Par , France Bleu Gironde

"Mignonnes" de la réalisatrice Maïmouna Doucouré sort en salles ce mercredi 19 août 2020, retardé de 5 mois par le coronavirus. L'histoire d’une adolescente tiraillée entre la tradition familiale et les réseaux sociaux. Il est produit à Bordeaux par "Bien ou Bien Productions".

Le film "Mignonnes" multi-primé dans des festivals internationaux et qui a repoussé sa sortie au 19 août ... est produit à Bordeaux par "Bien ou Bien Prodcutions".
Le film "Mignonnes" multi-primé dans des festivals internationaux et qui a repoussé sa sortie au 19 août ... est produit à Bordeaux par "Bien ou Bien Prodcutions". © Radio France - Fanny Ohier

Le film "Mignonnes" sort en salles ce mercredi, de la réalisatrice franco-sénégalaise Maïmouna Doucouré. L'histoire d’une fille de 11 ans, happée par les réseaux sociaux lorsqu'elle décide de rejoindre un groupe de danse "Les Mignonnes". Ce film, déjà récompensé dans des festivals à l'international est produit par un studio bordelais "Bien ou bien Productions". 

Après 5 mois d'attente liée au confinement, le film sort enfin 

C'est un soulagement pour Zangro, le directeur de "Bien ou Bien productions". "On s'est fait prendre en pleine vague de confinement et puis là enfin, ça y est on ose à peine y croire, le film sort en salles ! On est vraiment contents, soulagés !". Plus de 1.000 personnes ont travaillé sur le film, les 8 salariés de la société de Productions accompagnent le film depuis ses débuts il y a trois ans.   

Ça y est on ose à peine y croire, le film sort en salles, on est vraiment contents, soulagés ! - Zangro, producteur, directeur de "Bien ou Bien Productions"

Cette sortie en salles, malgré les 5 mois de retard, c'est un soulagement pour Zangro le directeur de "Bien ou Bien Productions", société qui produit le film "Mignonnes".

Dans les bureaux de la société de productions, le téléphone n'arrête pas de sonner. Des spectateurs demandent les horaires des séances pour "Mignonnes", impatients de le voir sorti en salles... Comme Mélanie, la secrétaire de production. "C'est un film qui a été tourné déjà il y a un petit moment, et à l'arrivée du coronavirus, on a tous eu un petit vent de panique ! La sortie a été décalée à plusieurs reprises, on pensait à l'automne à un moment.. Les distributeurs n'étaient même plus sûrs de pouvoir le sortir. Donc là enfin, le film sort !".

Elle attendait la sortie de son premier long métrage au cinéma depuis 5 mois. Reportage dans la société de production "Bien ou Bien Productions" à Bordeaux pour la sortie de "Mignonnes".

Le film doit désormais trouver son public en salles. S'il rencontre le succès escompté, il pourrait propulser la petite société "Bien ou Bien Productions" dans la cour des Grands. Son directeur, Zangro. "On dit souvent qu'une société décolle à travers ses talents. Le métier de producteur c'est un peu un métier d'entraîneur de foot : on cherche les meilleurs joueurs, les talents... La pépite ! Et c'est vrai qu'avec Maïmouna Doucouré, je suis tombée sur Zidane !"

Le confinement, un coup d'arrêt pour "Mignonnes" et "Bien ou Bien Productions"

Le confinement est arrivé deux semaines avant le lancement de "Mignonnes". Pour "Bien ou Bien Productions" c'est un coup dur. Alors que c'est le premier long métrage cinéma produit par la société de productions. Et que le film est promis à un beau succès. C'est le premier long métrage de Maïmouna Doucouré, césarisée pour son dernier court "Maman(s)". Et "Mignonnes" a déjà raflé des prix dans des festivals internationaux, le Prix de la Meilleure réalisation à Sundance aux Etats-Unis, Mention du jury à la Berlinale en Allemagne. Là, du jour au lendemain il faut annuler sa sortie en France. Pour la société de productions, c'est une plongée dans l'incertitude : le film pourra-t-il sortir en salles ? Si oui, quand ? Pendant ce temps, les banques lui réclament des intérêts dont les montants augmentent chaque jour : 140 000 euros, à la fin du confinement. Une chance tout de même : la société de productions n'avait pas encore lancé la campagne de communication ni l'impression des affiches du film dont les coûts peuvent avoisiner les 500 000 euros.

Finalement le film sort dans les cinémas en cette fin d'été. Le directeur de la société de productions Zangro est confiant sur sa future réussite : de part son sujet, le film pourrait selon lui intéresser un public familial, celui qui vient au cinéma en cette période. De plus, en cette période, la voie est libre : les super-productions américaines ne sont toujours pas de retour. Zangro espère aussi que le succès du film constaté aux avant-premières ne se démentira pas. 

On est dans une période où tout le cinéma américain s'est arrêté donc en termes de concurrence, on est sur un terrain libéré ! - Zangro, producteur 

Un film à découvrir dans 168 salles en France. Et dans le département, rendez-vous ce mercredi, à Bordeaux, aux cinémas UGC Ciné Cité, au CGR le Français et au CGR de Bordeaux-Villenave-d'Ornon. Ou encore à La Teste-de-Buch au Cinéma "Grand Ecran". 

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Gironde. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess