Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : le Gobelet Français voit le verre à moitié plein

-
Par France Bleu Saint-Étienne Loire

Lancé il y a à peine un an, le Gobelet Français a connu des débuts difficiles avec le confinement. Basée à Saint-Étienne, l'entreprise a voulu tirer profit de la crise pour préciser son public-cible et renforcer ses atouts. Le rebond est au rendez-vous et l'avenir s'envisage avec optimisme.

Après sept ans dans le secteur du gobelet réutlisable, Raphaël Ozenfant a voulu lancer sa propre entreprise.
Après sept ans dans le secteur du gobelet réutlisable, Raphaël Ozenfant a voulu lancer sa propre entreprise. © Radio France - Pierre Boudias

Mettre au placard les gobelets jetables et les remplacer par un récipient personnalisé et réutilisable. C'est le pari du Gobelet Français, toute jeune entreprise ligérienne qui rêve de s'imposer dans le très concurrentiel marché de l'accessoire événementiel. Passé chez Green Cup, géant du secteur, Raphaël Ozenfant, président du Gobelet Français, a voulu mettre son expérience au profit de ses idées pour faire évoluer le marché. "Je me suis rendu compte qu'il y avait un espace à prendre en rendant le gobelet réutilisable accessible aux particuliers. Mais aussi en proposant la personnalisation de ces objets."  

Le natif de la région a basé sa production à Roanne, "une exigence importante". Et mise sur le design et le digital pour se démarquer. Un simulateur 3D présent sur le site de l'entreprise permet aux clients de créer un gobelet en fonction de leurs envies : texte, image et décorations sont ainsi visualisables avant de passer commande. "Le but c'est de créer le coup de cœur chez le particulier. Au delà de la personnalisation nous avons lancé de nombreuses collections sur des thèmes comme le barbecue ou la piscine, des événement familiaux ". Car si le Gobelet Français travaille avec les clients habituels du secteur ( entreprises, secteur événementiel...), il a fait de la clientèle de particuliers la clé de voûte de son développement. "Nous avons réduit le minimum de commande de 25 à 10 unités pour toucher ce public", détaille Raphaël Ozenfant. 

Faux départ 

Crée il y a à peine un an , l'entreprise a cependant vu des débuts prometteurs menacés par la crise sanitaire et le confinement. "Nous avons vu nos chiffres prévisionnels divisés par deux. Nous sommes très dépendants des événements festifs comme les mariages ou les soirées.", rappelle le président. Mais cette période a permis à l'entreprise de renforcer sa présence sur le web et auprès de son nouveau public. Une stratégie qui semble payante puisque l'activité est repartie depuis le déconfinement avec des chiffres "proche de ceux que l'on attendait" . 

Si la menace d'une interdiction des rassemblements fait planer le doute sur la pérennité de ce rebond, Raphaël Ozenfant se veut ambitieux pour son entreprise. "On a réussit à s'imposer comme un acteur référence du secteur malgré la crise. Le but maintenant c'est de promouvoir encore plus la marque et de retrouver un Gobelet Français sur toutes les tables dans un avenir proche".  

_____________________________________

France Bleu Saint-Étienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess