Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : jour J pour les restaurateurs azuréens, entre excitation et peur de l'avenir

-
Par , France Bleu Azur

Chaque jour, France Bleu Azur s'intéresse aux entreprises notre région. Ce mardi, nous donnons la parole à un restaurateur niçois de Libération qui rouvre enfin ses portes après deux mois et demi de fermeture. Un jour béni qui marque le début d'une longue convalescence.

L'équipe du restaurant organise sa terrasse pour le jour J
L'équipe du restaurant organise sa terrasse pour le jour J © Radio France - Pauline Renoir

Mardi, après plus deux mois de fermeture forcée pour cause de coronavirus, les bars, cafés et restaurants azuréens (comme dans tous les département "verts") sont autorisés à rouvrir leurs portes pour la phase 2 du déconfinement. Avec des règles sanitaires strictes : dix personnes maximum par table, un mètre au moins entre chaque groupe, consommation debout interdite dans les bars. À Nice, dans le quartier Libération, le restaurant familial "L'Instant" organise sa réouverture entre enthousiasme et peur de perdre ses employés. 

25 mètres carrés de terrasse gagnés 

C'est le branle-bas de combat sur la partie piétonne de la rue Clément Roassal, à deux pas du tram "Libération." Yasser Mimouna et ses cousins organisent leur terrasse pour accueillir les clients. "On a déjà plein d'appels," se réjouit l'un des associés, "Une dame nous a même demandé de lui réserver sa table, la 43, on a rigolé en lui disant que toute la disposition avait changé."

Le restaurant "L'Instant" a demandé à la mairie l'autorisation d'étendre sa terrasse du 25 mètres carrés. Très exactement sur la partie piétonne de la rue occupée par le marché le matin. "Demande en cours." M. Guezguez, l'un des associés, croise les doigts. Dans la salle, ils perdent 50% de leurs couverts pour respecter les distances. Un mètre entre chaque table et pas plus de dix personnes à une table. 

"Les clients doivent porter leur masquesen entrant et s'ils se lèvent dans le restaurant, au début on pourra leur en fournir s'ils oublient mais après on sera moins tolérant," détaille Yasser. Le restaurant mettra aussi du gel à disposition de ses clients. 

"La réouverture c'est comme un examen blanc" 

Ce restaurant "semi gastronomique" de quartier fréquenté par des travailleurs et des familles habituées le soir a survécu grâce aux aides des banques et au report des loyers accordés par les bailleurs. Mais les patrons ne sont pas certains de conserver tous les emplois. "C'est une espèce d'examen blanc qui se joue cette semaine, explique Yasser. Si les clients sont au rendez-vous, c'est super, sinon, on verra à la fin du mois ce qu'il se passera au sein de nos effectifs." 

Le restaurant "L'instant" à Libération rouvre ses portes après deux mois et demi de confinement

France Bleu Azur est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (tourisme, fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess