Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : le labo Phytema a surmonté la crise grâce au gel hydroalcoolique

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le laboratoire cosmétique Phytemabio, basé à Ruffieux, en Savoie, a su surmonté la crise en réorientant toute sa production sur la fabrication de gel hydroalcoolique, au plus fort de la crise sanitaire.

Le laboratoire cosmétique Phytema a produit jusqu'à cinq tonnes de gel hydroalcoolique par semaine pendant le confinement
Le laboratoire cosmétique Phytema a produit jusqu'à cinq tonnes de gel hydroalcoolique par semaine pendant le confinement - Phytema

François Arduin, le dirigeant du laboratoire cosmétique Phytema à Ruffieux explique avoir traversé la crise en s'appuyant sur son outil de production et en fabriquant du gel hydroalcoolique. C'est également un vrai coup de projecteur donné sur les capacités d'adaptation de son entreprise.

"Le gel hydroalcoolique nous a permis de passer la crise"- François Arduin, dirigeant du laboratoire Phytema

France Bleu Pays de Savoie : Dès le 11 mars, Phytema s'est mis à fabriquer du gel hydroalcoolique

François Arduin : Dès que le confinement a été annoncé, avec les équipes, on s'est demandé comment être utile dans cette période. On a l'outil de production adapté. Il nous manquait que les autorisations administratives pour pouvoir fabriquer du gel hydroalcoolique, qui sont arrivées assez rapidement grâce à un arrêté qui a autorisé les sociétés de cosmétique à partir du moment où on respecte certaines règles et notamment les formules de l'OMS. Et ils ont même assez rapidement encadré les prix et c'était une bonne chose, parce qu'au moins il n'y avait pas de débat    

C'est grâce à cela qui vous avez surmonté la crise ?

Effectivement ça nous a permis de passer la crise. Parce que notre activité classique, qui est donc la cosmétique naturelle et bio s'est fortement ralentie. Seul notre site internet était vraiment actif, il y a avait quelques points de vente, mais la plupart étaient fermés donc on a produit plus de cinq tonnes par semaine de gel hydroalcoolique ; ça nous a permis de faire un chiffre d'affaire qui a remplacé celui qu'on avait perdu du fait de la crise.

Remplacé ou même augmenté ? 

Légèrement augmenté. 

La période vous a également permis de communiquer sur votre entreprise...

On va dire ça, ça a été un très bon outil de communication, ça m'a permis de mettre en avant notre côté laboratoire, et surtout notre outil de production. En cosmétique, il y a beaucoup de marketeurs, et peu qui intègrent l'outil de production. Nous, nous intégrons la production et la recherche-développement.  

Et maintenant ? Quelle est la situation de Phytema ?  

Nous maintenons la production de gel hydroalcoolique, dans une moindre mesure, parce que localement on s'est fait connaitre par ça. On veut continuer de livrer les gens qui nous ont fait confiance au moment de la crise. Mais fort heureusement, notre activité principale a repris. J'étais même agréablement surpris, on a eu une reprise plutôt forte dès les mois de juin et de juillet. Le côté local nous a aidé sur cette reprise.

__________________________________________

France Bleu est à vos côtés après la crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess