Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : le Mérignac Handball attend l'automne

-
Par , France Bleu Gironde
Mérignac, France

Le MHB 33, dont l'équipe fanion évolue en Ligue féminine, est à l'arrêt complet depuis la mi-mars. Même s'il a obtenu son maintien dans l'élite sur tapis vert, seule lueur dans une saison bien sombre, le club fait aujourd'hui face à beaucoup d'incertitudes.

Le MHB 33 va repartir en Ligue féminine, la seule bonne nouvelle après une saison noire.
Le MHB 33 va repartir en Ligue féminine, la seule bonne nouvelle après une saison noire. - Mérignac Handball

Le 18 mai 2019, le Mérignac Handball remportait le titre de champion de France de 2ème division, le deuxième de rang avec cette fois à la clé, la montée en Ligue féminine. Un an plus tard, le MHB 33 est loin de cette euphorie et il se souviendra longtemps de son retour dans l'élite. 

D'abord une saison noire. 19 défaites de rang, pas une seule victoire à offrir à ses supporters et puis cet arrêt brutal dû à la crise sanitaire alors que l'équipe s'apprêtait à jouer son va-tout lors des playdowns. 

90 000 euros de perte sèche a minima

Depuis début avril, joueuses, staff et personnel administratif, soit une quinzaine de personnes ont été mis en chômage technique. Seule lumière à l'horizon, la décision de la Fédération française de handball de changer la formule du championnat en passant de 12 à 14 clubs et donc de repêcher le promu girondin. 

Quand reverra-t-on les Foudroyantes en compétition ? On parle du début de l'automne. Sans garantie pour l'instant. Ce qui n'a pas empêché le club d'avancer sur son recrutement. D'abord en prolongeant cinq joueuses (Deroin, Svangaard, Grollier et les sœurs Puleri). Ensuite en attirant douze joueuses, dont Julie Dazet en provenance de Dijon. Enfin en faisant revenir l'entraîneur Raphaël Benedetto dans un rôle de "courroie de transmission" entre le sportif, secteur dont Philippe Carrara reste le patron, et l'administratif.

Dans la section amateur, les filets ne tremblent plus non plus et les 420 licenciés vont devoir attendre au minimum jusqu'en septembre pour revenir à la salle.  En espérant que le handball, sport de contact par excellence, ne soit pas victime de nouvelles habitudes dans la pratique sportive.

Côté finances, le MHB encaisse le coup. Si l'apport de la billetterie n'a pas le même impact qu'en foot ou en rugby, la perte sèche a été évaluée à 90 000 euros sur un budget d'un million. Un chiffre susceptible d'évoluer suivant les choix de la centaine de partenaires privés qui constituent plus de 50% des recettes. "A ce jour, aucun ne nous a dit qu'il ne nous suivra pas, confie la présidente Wilhelmine Maury, mais on est dans l'inconnu. Ce Covid a eu un impact sur les entreprises, la restauration, les petites structures de nos partenaires. Tout le monde a subi cette période d'arrêt. On n'est pas à l'abri que plusieurs partenaires nous lâchent. C'est une estimation."

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Gironde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu