Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : le monde du fioul veut sauver ses chaudières

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le fioul domestique n'est pas en odeur de sainteté ces derniers temps. Pour y remédier les professionnels du secteur entendent commercialiser un "bio fioul" incorporant 30% de matières végétales. Les explications d'Emmanuel Ampaud, co-gérant de la société Piretti Énergie à Dijon.

Livraison de fioul dans l'Ouest de la France (photo d'illustration)
Livraison de fioul dans l'Ouest de la France (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Certaines chaudières au fioul échapperont-elles à leur fin annoncée ? Une fin promise par le gouvernement d'ici à quelques années au nom de l'environnement ? Les vendeurs de fioul veulent y croire. Les entreprises qui commercialisent du fioul promettent de développer une version moins polluante. Mais le gouvernement se montre sceptique. Emmanuel Ampaud est co-gérant de l'entreprise Piretti Energie à Dijon. Sa société emploie une quarantaine de salariés et réalise 80 millions de chiffre d'affaire annuel en Bourgogne-Franche-Comté. C'est l'une des quatre entreprises du secteur en Côte-d'Or.

Emmanuel Ampaud, invité de la "Relance éco" de France Bleu Bourggogne

La fin du fioul d'origine 100% fossile

"Ce qui va être proscrit, plus que les chaudières à fioul, c'est tout simplement le fioul domestique d'origine 100% fossile tel qu'on le connaît depuis des années." Mais Emmanuel Ampaud se veut rassurant. "On a déjà anticipé le mouvement puisque l'on s'apprête à mettre sur le marché un produit bio fioul à base d'ester méthylique de colza issu d'une filière 100% française".

Les fabricants de chaudières sont prêts eux aussi

De leur côté les fabricants de chaudière eux proposent d'ores et déjà "des matériels dits "bio fioul ready" c'est à dire que la plupart des chaudières récentes pourront supporter ce nouveau produit" explique encore Emmanuel Ampaud. Dans ce "bio fioul" les professionnels promettent d'incorporer 30% de produits d'origine végétale dès le début de sa production. "Plus on incorpore de bio, plus on réduit les émissions de gaz à effet de serre c'est que se fait déjà dans les autres énergies comme le gaz où l'on incorpore du bio gaz, la France est quasiment le premier pays avec la Principauté de Monaco à se tourner vers ces énergies". En Côte-d'Or il y a encore 30 000 foyers qui se chauffent grâce aux chaudières fioul.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess