Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : Le PETIT Pessac récolte des fonds pour venir en aide aux plus démunis

-
Par , France Bleu Gironde

Née pendant le confinement, l'association Le PETIT Pessac vient en aide aux plus démunis dans la métropole de Bordeaux. Elle lance une campagne de financement participatif pour poursuivre ses dons de colis alimentaires et démarrer de nouveaux projets.

 Xavier Moniot-Lundy et Coraline Bertrand, les cofondateurs de l'association Le PETIT Pessac.
Xavier Moniot-Lundy et Coraline Bertrand, les cofondateurs de l'association Le PETIT Pessac. - G.D

Participer à la construction du monde de demain. C'est la raison d'être de l'association Le PETIT Pessac, à laquelle s'intéresse La relance éco. L'association basée à Pessac, comme son nom l'indique, est née pendant le confinement et compte une quarantaine de bénévoles. Son objectif ? Venir en aide aux plus démunis dans toute l'agglomération de Bordeaux. Les actions qu'elle mène sont notamment les dons de colis alimentaires, la livraison de courses à domicile ou encore la distribution de masques en tissu.

"On essaie à notre petit échelle de participer à un monde plus solidaire, plus juste, plus humain, où l'intérêt général prime sur le profit", insiste Xavier Moniot-Lundy, cofondateur de l'association.

Création de jardins solidaires

Si Le PETIT Pessac se concentre principalement sur la distribution de colis alimentaires, elle souhaite toutefois développer plusieurs projets à long terme. Le premier étant la création de potagers solidaires, afin de permettre aux personnes de se nourrir à moindre coût et en circuit-court. Le tout avec de la nourriture saine. 

L'association souhaite également lancer des résidences intergénérationnelles, c'est-à-dire mettre en relation des personnes âgées dépendantes avec des jeunes en situation de précarité. "L'objectif, c'est de créer de l'entraide et d'améliorer le lien social", précise Xavier Moniot-Lundy. D'une part, en répondant au problème de dépendance pour les uns, d'autre part en diminuant le coût du logement pour les autres. 

Campagne de crowdfunding 

Pour mettre en place tous ses projets, l'association a lancé une campagne de financement participatif. "On a pour ambition de mener des actions écologiques et solidaires tout au long de l'année, explique Xavier Moniot-Lundy. Pour ça, on a besoin de 6.000 euros. 4.000 euros serviront à acheter de la nourriture que l'on distribuera ensuite gratuitement, 1.000 euros à acheter du matériel et 1.000 euros à faire fonctionner l'association."

"On espère, grâce à cette levée de fonds, aider au maximum ceux qui en ont le plus besoin, des personnes qui sont dans la misère, des personnes âgées, des personnes célibataires et même des jeunes actifs en difficulté", poursuit-il. 

La campagne de crowdfunding prendra fin en septembre. Pour faire un don à l'association Le PETIT Pessac, il faut se rendre sur leur site internet

"La crise du coronavirus a montré que nous devons revenir à une société plus humaine où le local doit primer", conclut Xavier Moniot-Lundy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess