Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : à Limoges, le restaurant Les Petits Ventres a vécu un bel été

-
Par , France Bleu Limousin

Le restaurant 100% terroir limousin Les Petits Ventres a rouvert le 2 juin et depuis, sa gérante, Stéphanie Cuq est enchantée de la reprise de l'activité. Les touristes sont au rendez-vous et Les Petits Ventres fait terrasse pleine.

Le restaurant Les Petits Ventres rebondit très bien depuis sa réouverture le 2 juin.
Le restaurant Les Petits Ventres rebondit très bien depuis sa réouverture le 2 juin. © Radio France - Rébecca-Alexie Langard

On a rien sans rien. Le restaurant est resté ouvert sept jours sur sept pendant quinze jours dès la réouverture possible le 2 juin. "On s'est dit que plus on serait ouvert, plus on travaillerait et plus on pourrait garder les saisonniers", explique la gérante Stéphanie Cuq.

Même s'il n'y a pas plus de tables en terrasse que les années précédentes, l'activité a très bien repris : "pourvu qu'il fasse beau le plus longtemps possible ça nous aide et on ne sait pas comment ça va se passer quand on va servir de nouveau à l'intérieur du restaurant", une incertitude pesante puisque "les pertes financières après deux mois de fermeture sont irrattrapables". Selon la gérante, il était difficile de laisser les établissements fermés à cause des charges qui, certes poussées, doivent être tout de même payées.

Des terrasses bondées 

"On a eu de la chance", s'exclame Stéphanie Cuq. La terrasse était bondée tout le mois de juillet ainsi que le 15 août. "On a eu une clientèle davantage française mais aussi des Hollandais et des Belges. 

Cette année, la gérante avait remis sur table ses brunchs aux goûts internationaux qu'elle réalisait depuis 1999 jusqu'à 2006. Cette année, ils étaient proposés tous les dimanches mais seulement de juin au 15 août en raison des saisonniers partis avec quinze jours d'avance, du fait de la rentrée universitaire le 31 août. Une formule qui a très bien fonctionné. "Maintenant j'espère qu'on aura une belle arrière saison."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess