Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : le roi de la confiture Jougla en Ariège a misé sur le gel hydroalcoolique pendant la crise

-
Par , France Bleu Occitanie

Chaque jour, France Bleu Occitanie s'intéresse à la reprise économique dans la région après deux mois de confinement. Ce mardi, la Maison Jougla - championne du monde de confiture en Ariège - explique avoir conditionné du gel hydroalcoolique pendant la crise.

Les confitures de la Maison Jougla (capture d'écran)
Les confitures de la Maison Jougla (capture d'écran) - Maison Jougla

Réinventer son activité pour survivre. Beaucoup d'entreprises d'Occitanie ont réussi à rebondir grâce à la création et la commercialisation de nouveaux produits. C'est le cas de la célèbre Maison Jougla de Saint-Lizier en Ariège. Le champion du monde de la confiture a reconditionné du gel hydroalcoolique pour faire face à la crise économique. Bernard Jougla, fondateur de la maison, était l'invité de France Bleu Occitanie ce mardi matin.

" Il a fallu se retrousser les manches [...] on a vu qu'on pouvait conditionner de la solution hydroalcoolique" — Bernard Jougla

Bernard Jougla explique comment il a réinventé son activité du jour au lendemain : "Avec le matériel qu'on avait et les machines qu'on avait on a vu qu'on pouvait conditionner de la solution hydroalcoolique donc on a décidé d'en faire immédiatement [...] on a préféré acheter la solution déjà prête pour la reconditionner". Cette nouvelle activité a tout de suite marché explique le fondateur de la maison : "On vendait jusqu'à cinq mille litres par jour, pendant trois semaines ça a été énorme".

"On vendait jusqu'à cinq mille litres par jour, pendant trois semaines ça a été énorme"— Bernard Jougla

C'est la première fois que la Maison Jougla évoque dans un média cette activité autour du gel hydroalcoolique. Bernard Jougla préférait garder l'unité secrète : "On a un laboratoire qui n'est pas prévu pour fabriquer des produits qui sont inflammables, qui étaient sensibles aux vols donc on a décidé de ne pas communiquer sur tout ça [...] aujourd'hui on est sur la fin de la fabrication de la solution hydroalcoolique, on en trouve un peu partout donc le produit est beaucoup moins sensible".

"La confiture a repris à 200%"— Bernard Jougla

La Maison Jougla va donc arrêter la production de ces gels pour se consacrer de nouveau à ses confitures. "La confiture a repris à 200%, même un peu plus qu'avant [...] nos clients qui nous avaient un peu mis de côté pendant le confinement sont revenus vers nous pour continuer l'aventure au moins sur 2020", se réjouit Bernard Jougla.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess