Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : augmentation des bénéficiaires au Secours Populaire d'Audincourt

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Chaque jour, France Bleu Belfort Montbéliard s'intéresse à un secteur économique du Nord Franche-Comté. Aujourd'hui, gros plan sur le Secours Populaire d'Audincourt. La crise sanitaire a affecté les finances de l'association. Elle organisait samedi 1er août une Broc à Tout pour renflouer ses caisses

Pour obtenir de nouvelles ressources et faire de la place, le Secours Populaire organise une Broc à Tout samedi 1er août
Pour obtenir de nouvelles ressources et faire de la place, le Secours Populaire organise une Broc à Tout samedi 1er août © Radio France - Victor Vasseur

Ce samedi 1er août, le Secours Populaire d'Audincourt organisait une "Broc à Tout", sorte de grande brocante, devant le stade municipal. Avec la crise sanitaire, l'association a vu ses ressources fortement diminuer et le nombre de bénéficiaires augmenter. 

Pour André Lozé, le responsable du comité d'Audincourt, l'objectif de samedi est double. "Evidemment, il s'agit de _faire un peu d'argent_. Mais nous sommes aussi en train d'emménager dans un nouveau local, donc il faut qu'on fasse de la place". 

Le déroulement de la journée est déjà organisé  : "on va s'installer à partir de 7h, _on ouvre au public à 9h_" détaille André Lozé. "Il y aura quatre îlots, avec des jouets, des livres pour enfants, des vêtements, un peu de bricoles en puériculture et de la vaisselle".  L'association compte demander le port du masque, et du gel hydroalcoolique sera mis à disposition. 

Pour le Secours Populaire, le confinement et la crise du coronavirus ont compliqué les choses. "On a d'abord perdu des manifestations :  notre brocante de mars, la bourse aux livres de juillet... ce sont quand même des ressources importantes.  On n'a pas pu non plus faire les sorties pour les enfants ou les familles" récapitule André Lozé. 

Il poursuit : "les distributions ont largement augmenté : on en faisait une tous les 15 jours on est passé à une par semaine. Et le nombre de familles a doublé". De 32 familles, le Secours Populaire en aide désormais 73, soit 250 personnes. Avec le confinement, l'association avait annoncé "[qu'ils] ne seraient pas trop regardants pendant cette période là". 

Un contact plus difficile à cause du virus

Les mesures sanitaires, indispensables, compliquent toutefois le travail des bénévoles. D'ailleurs, les plus âgés ne peuvent pas faire autant de distributions qu'à l'accoutumée, ce qui demande plus de travail aux autres. "Quand on sortira de cette période, on va essayer de revenir à une distribution tous les 15 jours, parce que les bénévoles sont vraiment fatigués"

Plus d'accueil, plus de salle d'attente ni même de temps de discussion avec les bénéficiaires, COVID-19 oblige : "avant on pouvait discuter avec eux en leur donnant le colis, maintenant on donne le sac plastique et on ne s'approche pas trop" regrette le responsable du comité, avant d'ajouter "on essaye quand même d'être sympa hein !". 

"On perd du contact humain, c'est sûr". Du contact et des ressources aussi, même si l'association avait fait un appel aux dons avant le confinement. "Par contre, nos stocks alimentaires sont vides!". Heureusement, le secours Populaire reçoit de l'alimentation de plusieurs commerces, ainsi que de la fédération. La "Broc à Tout" devrait ainsi apporter une aide supplémentaire. 

Retrouvez la chronique “La relance éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Belfort Montbéliard

France Bleu Belfort Montbéliard est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess