Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

"La relance éco" : le secteur du bâtiment impacté par la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Mayenne
Laval, France

En Mayenne, le secteur du bâtiment compte un peu plus de 1 200 entreprises, dont 530 sont adhérentes à la Capeb. D'après le syndicat, si pour l'instant, peu d'entreprises ont été lourdement touchées par la crise sanitaire, les inquiétudes se portent sur la rentrée.

Le secteur du bâtiment impacté par la crise sanitaire
Le secteur du bâtiment impacté par la crise sanitaire © Maxppp - .

Cette période de crise sanitaire aura été difficile à vivre pour tous, et le secteur du bâtiment n'est pas épargné. Par crainte de contamination, de nombreux clients particuliers ont préféré suspendre les travaux engagés (71% d'après les chiffres de la Capeb). De même, de nombreuses entreprises ont refusé d'exposer leurs salariés. Egalement, la fermeture des fournisseurs habituels a provoqué l'arrêt de travaux qui auraient pu se maintenir. Résultat : près de la moitié des patrons ont eu recours au chômage partiel. 

En Mayenne, pas de gros problèmes de trésorerie

D'après Yves Maillard, le président de la Capeb 53, peu d'entreprises mayennaises se retrouvent aujourd'hui en grande difficulté. La majorité d'entre elles ont pu profiter des reports de charges et quelques-unes ont fait appel aux prêts garantis. Donc, en Mayenne, "seules les entreprises déjà fragiles avant la crise ont actuellement de gros problèmes de trésorerie", affirme Yves Maillard. 

Des craintes pour la rentrée

Si les carnets de commandes étaient suffisamment garnis jusqu'au printemps dernier, en revanche, les craintes se portent sur la rentrée prochaine. "Certains de nos clients se sont retrouvés au chômage ou en difficulté. S'ils n'ont plus les moyens d'effectuer les travaux prévus, nous en subirons les conséquences", déclare Yves Maillard. D'autre part, les fournisseurs, eux-mêmes en difficulté à cause de la crise sanitaire, risquent de poser problème. "Je suis peintre, dit Yves Maillard et certains produits entrant dans la fabrication des peintures, proviennent de Chine. S'il y a rupture, je ne pourrais plus travailler". 

L'impact de la crise sur l'apprentissage

On le sait, le recrutement de jeunes dans le secteur du bâtiment est toujours difficile. La crise du Covid-19 n'aura pas arrangé les choses. Les portes ouvertes prévues au printemps n'ont pas pu avoir lieu. "Après la crise financière de 2008, on avait ressenti les conséquences pendant des années et encore maintenant. Il ne faudrait pas qu'il se passe la même chose à cause de la crise sanitaire". C'est la raison pour laquelle la Capeb prévoit une grande campagne d'information sur les métiers du bâtiment au cours de la dernière semaine de juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu