Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : le secteur du bâtiment rattrape son retard cet été dans la Loire mais craint pour la suite

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Alors que les activités du secteur du BTP s'est arrêté brutalement avec le confinement, les chantiers repartent cet été dans la Loire. Mais le président de la fédération du bâtiment Thierry Vidonne s'inquiète pour les mois à venir.

Un chantier interrompu pendant le confinement (illustration)
Un chantier interrompu pendant le confinement (illustration) © Radio France - Claire Leys

Comment va le secteur du bâtiment dans la Loire actuellement ? 

Thierry Vidonne : Pour le moment il va bien, parce que l'activité a été arrêtée brutalement pour des raisons sanitaires, on a redémarré progressivement avec le guide de l'OPPBTP et je dirais qu'on a plutôt bien redémarré, rapidement sur la Loire, versus d'autres départements. L'OPPBTP c'est un guide de pratiques nécessaires pour garantir une certaine sécurité sanitaire de nos chantiers. 

Les chantiers qui avaient pris du retard reprennent actuellement ?  

Les chantiers qui s'étaient arrêtés ont repris. La productivité a été quand même bien chahutée. On met plus de temps sur les chantiers, ça s'améliore, au fil du déconfinement et de l'organisation mais on a été très pénalisés sur les coûts et sur les temps d'intervention sur les chantiers. Mais aujourd'hui on a une très bonne activité d'ailleurs il y a des entreprises qui vont continuer à travailler cet été pour arriver à récupérer leur retard, la vraie question c'est qu'est-ce qu'il va se passer après. 

Des nombreuses collectivités locales ont du faire face à des coûts supplémentaires, inattendus, suite à cette crise du coronavirus. Est-ce que vous craignez qu'elles soient obligées de faire des choix et de moins investir, de moins faire appel aux services du BTP dans les prochaines semaines, les prochains mois ?

Le problème est double. D'abord on était dans une période d'élections. On sait que dans ces périodes les projets on tendance à s'arrêter. Et à cela s'ajoute l'arrêt lié au confinement de toutes les procédures administratives, les permis de construire ont été stoppés. Les Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) ont été stoppés puisque la durée entre les deux des élections a fait que nos communautés de communes n'avaient pas de présidents et de gouvernance jusqu'à mi-juin. Donc on cumule deux problèmes qui se traduisent par une moindre activité. 

Est-ce que ça peut redémarrer à l'automne ? 

TV : ça peut redémarrer si il y a des plans de relance. J'ai vu des plans de relance du côté de Saint-Étienne-Métropole, de la Région, du Département. Après, est-ce qu'ils seront suffisants ? Le sujet va se voir en fin d'année. On a besoin d'aide. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess