Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : le traiteur Délicat & scène a perdu la moitié de son chiffre d'affaires

-
Par , France Bleu Orléans

Entre les mariages reportés et les réceptions annulées, les traiteurs sont l'un des secteurs les plus impactés par la crise économique. Délicat & scène est un service traiteur basé à Saint Jean le Blanc, qui opère dans tout le département. Depuis le confinement son carnet de réservations se vide.

Le service traiteur n'a gardé que trois réservations cet été.
Le service traiteur n'a gardé que trois réservations cet été. © Radio France - Aurélie Lagain

Depuis sa reprise d'activité début mai, Stéphane Mignon, créateur et gérant du service traiteur Délicat & scène, navigue à vue. Dès l'annonce du confinement, la plupart des réservations ont été annulées pour les six mois suivants, le tout en l'espace de 24 heures. 

"On a perdu 55% de notre chiffre d'affaires", explique le responsable du service traiteur. "On avait commencé une très bonne année mais cet été il ne nous reste que trois mariages, soit 10% de ce qu'on a d'habitude."

Grâce au dispositif de chômage partiel, Stéphane Mignon n'a eu à licencier aucun de ses dix employés. "Financièrement, on tiendra le coup si le gouvernement ne supprime pas cette mesure", estime-t-il. 

Un mois de septembre incertain

Pour le mois de septembre, le service traiteur Délicat & scène n'a pas encore eu d'annulation. Quelques mariages, prévus cet été et reportés à la rentrée sont toujours prévu. Mais Stéphane Mignon reste prudent. 

"J'ai beaucoup de demandes pour septembre mais je pense qu'ils ont tous un pied sur le frein", raconte le traiteur. 

"Beaucoup attendent de connaître la situation exacte en septembre avant de prendre leur décision." Le risque serait alors de voir à nouveau une vague d'annulations après une saison estivale déjà morne. 

Les clients, on ne les maîtrise pas

Concernant les risques sanitaires, la préfecture du Loiret rappelle aux organisateurs de fêtes de plus de dix invités qu'ils doivent adresser à ses services une déclaration préalable

Stéphane Mignon, lui, est équipé pour limiter la propagation du virus. En cuisine, les gestes barrière sont respectés et lors des réceptions, les serveurs et cuisiniers portent visières et masques. "C'est sûr, ça casse un peu l'ambiance, mais on ne veut pas créer de foyer", déclare le gérant de Délicat & scène. 

"Pour les invités, c'est plus compliqué. Nous on fait attention, mais on ne les maîtrise pas, on ne peut pas faire la police."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess